SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Une pièce jouée par l’axe de l’opposition aux élections présidentielles

Le Parlement libanais a tenu une session pour élire un successeur à l’ancien président Michel Aoun et le résultat a été « zéro » responsabilitéLe Parlement libanais a tenu une session pour élire un successeur à l’ancien président Michel Aoun et le résultat a été « zéro » responsabilité.

Ces sources parlent d’un pays otage des convoitises autoritaires de certains de ceux qui ont eu la chance d’avoir une direction qui les a fait asseoir au fauteuil de la direction chrétienne et de ses porte-parole, menés par l’ancien ministre Gebran Bassil, qui a fait des cadeaux aux « Hezbollah » au nom de cette direction et au mépris de l’histoire des chrétiens au Liban et tente toujours de s’accaparer cette représentation qui s’est atrophiée lors des récentes élections législatives, et n’eût été les poids ajoutés par le « Hezbollah » et le « Mouvement Amal », comme le reconnaissent de nombreuses personnalités fidèles à cet axe, son bloc aurait été équivalent au « Bloc de la Réunion Consultative », dont le papier est tombé, formant un revers pour cet axe lorsqu’il l’a soulevé contre la communauté sunnite.

D’après ce que la source a mentionné, le Parlement libanais se réunira périodiquement jeudi, et de la fumée noire ne s’élèvera pas de sa « cheminée » car il est condamné à attendre que la scène extérieure brûlante se dissipe, en Ukraine et au Yémen, à laquelle la chaleur est de retour, et le nord de la Syrie, qui attend la démarcation de ses frontières avec le parrain turc, et la présence iranienne dans les zones du régime où il vit obsédé par les raids israéliens périodiques qui détruisent ses armes intelligentes, malgré les fuites qui a parlé de sa capacité à transférer certains d’entre eux à la frontière libano-syrienne en vue de les introduire dans les zones d’influence du « Hezbollah », en gardant sous son contrôle les clés des portes de Baabda.

    la source :
  • Sawt Beirut International