SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Aoun recrute la magistrature pour des objectifs électoraux…

Le chef du Courant patriotique libre, le député Gebran Bassil, intensifie son apparition pour resserrer le nerf électoral, lançant son attaque contre les forces souveraines capables de faire avancer le Liban et de le libérer de l’hégémonie iranienne.

Basil n’a d’autre choix que de mentir et de fabriquer des réalisations fictives dans le dossier de l’électricité, ce qui a prouvé son échec et son courant sur son administration depuis 2009.

Le président de la République, Michel Aoun, soutient Bassil dans sa bataille électorale, mobilisant son influence à la présidence et dans tous les départements, ministères et services de sécurité qui lui plaisent.

Afin d’assurer le succès de Bassil et de son mouvement lors des prochaines élections législatives prévues le 15 mai.

Dans ce contexte, des sources judiciaires préviennent à travers le site « Sawt Beirut International », que le mandat est contre l’exploitation de la justice pour augmenter les partisans de Bassil, et fabriquer des dossiers contre les opposants et tous ceux qui se présentent aux élections législatives face au Parti du mouvement patriotique libre.

Les sources révèlent que le président Aoun, à l’approche des élections, pourrait avoir recours à l’ouverture de dossiers et même à leur fabrication par l’intermédiaire du juge Ghada Aoun, comme cela s’est produit avec les propriétaires de banques, et pour dire aux citoyens que le pacte fonctionne et combat la corruption.

Les sources craignent que l’affaire n’entraîne une obstruction et un report des élections, faisant ainsi d’une pierre deux coups, retardant les élections, qui ne sont pas dans son intérêt, et mettant la balle du report dans le camp des autres.

Les sources expriment leur mécontentement face aux actions du juge Ghada Aoun, qui travaille selon les ordres du président de la République, et non du pouvoir judiciaire, et commet des violations judiciaires sans rendre compte.

Ces actions surviennent alors que tous les sondages ont montré que la popularité du mouvement avait considérablement diminué, lui faisant perdre bon nombre de sièges parlementaires.

C’est ce que l’on remarque lors du grand discours de Basile et de sa venue au Hezbollah pour fortifier sa situation électorale et mendier au Hezbollah quelques sièges qui rapportent les voix du Hezbollah.

    la source :
  • Sawt Beirut International