SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2021, Wednesday |

Après Pandora : Mustafa Al-Solh, un homme qui traite mikati avec ses adversaires

Sur la base du dicton «Sous le calme ,il ya un malin », les Pandora sont venus révéler ce qui se trouvait sous d’autres responsables libanais, des personnalités politiques et des hommes d’affaires proches des politiciens.

Personne au-dessus de la loi de Pandora, aucune réserve, aucune transaction suspecte ne peut être cachée, le Black Pandora Fund a fait savoir aux gens ce que les scandales, les courtiers cachés et la contrebande d’argent ont fait. Le Liban a un intérêt dans ces journaux, qui ont révélé les cachés, y compris ceux de Mustafa al-Solh, dont le nom est apparu pour la première fois dans les médias lors des négociations pour former un gouvernement dirigé par Najib Mikati.

Il s’avère qu’al-Solh est le beau-frère du Premier ministre Taha Mikati, mais derrière l’implication de la paix dans les négociations cachée que personne ne connaissait, et pourquoi a-t-il été assigné à cette tâche et considéré comme un ami du chef du Courant patriotique libre et le beau-fils de l’alliance Gebran Bassil?

Président depuis 2009 de l’Association des Consuls Honoraires de Monaco – A.C.H.M. Il est également CEO de M1 Real Estate, CEO de Façonnable et CEO de M1 Group. Depuis 1995, il s’installe à Monaco et dirige l’activité européenne du Groupe, et devient en 1996 Consul Honoraire du Liban à Monaco. Il est diplômé en sciences financières de l’Université de Boston, Massachusetts.

Pour la réconciliation de nombreuses activités industrielles dans lesquelles M. Mustafa Samih al-Solh a entièrement investi depuis 1996. Les télécommunications, le développement immobilier, les marchés financiers, l’habillement, l’industrie textile, en font partie.

Al-Solh jouit de la confiance de Najib Mikati, comme le confirment des sources proches de sawt Beirut International, un Mikati qui conclut des accords commerciaux et conclut des accords pour lui loin des yeux de l’État.

Les sources indiquent que la plupart des opérations commerciales que Mikati ne veut pas divulguer sont menées par la réconciliation dans le plus grand secret, afin de garder les soupçons loin du président Mikati.

Des documents panaméens publiés en 2008 ont révélé que l’actuel Premier ministre, Najib Mikati, était propriétaire de Hessville Investment Inc. au Panama depuis le 27 avril 1994. L’entreprise est gérée par :

Najib Mikati (Président)

Maher Mikati (trésorier) est le fils du Premier ministre.

Mustafa al-Solh (Secretaire), beau-fils du frère de Najib Mikati, Taha Mikati. Il était récemment connu comme le médiateur qui a contribué à la dissolution du complexe gouvernemental et a accéléré sa formation.

Selon les informations, la plupart des sociétés de The Falak al-Solh sont en grande partie détenues par Mikati, ainsi que des transactions immobilières effectuées en Europe par réconciliation.

Ce qui est remarquable, c’est l’entrée de la réconciliation sur la ligne de la formation du gouvernement, car il sait très bien ce qui se passe à Bassil, qui veut obtenir des accords, donc la réconciliation selon les sources, a rassuré Basil et lui a fait des offres attrayantes, de la participation de Bassil aux achats de biens immobiliers et de projets d’investissement qu’il a l’intention de faire en cas de formation du gouvernement, et cela explique l’étrange rotation de Bassil après qu’il ait refusé de diriger le gouvernement mikati, et quand il a reçu des promesses de réconciliation avant la libération de la composition du gouvernement.

Des sources décrivent al-Solh comme Nader Hariri 2, l’homme qui conclut des accords en échange de persuader les opposants d’adopter des quotas et du favoritisme et de jouer sur les lois.