SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 21 October 2021, Thursday |

Au Liban…Deux projets se sont alliés

La milice du Hezbollah s’efforce de faire flotter ses alliés et de les maintenir en vie afin qu’ils puissent continuer à jouer leur rôle en tant que moyen de pression nécessaire au service des armes, et la milice aura à cœur de distribuer des quotas d' »essence et de diesel » à ces derniers afin de se préparer au travail électoral.

L’humeur chrétienne change et entraînera inévitablement une correction de la déviance qui s’est répandue pendant des années après l’exposition, et la tromperie de l’époque que Aoun et son gendre ont marché dans Mar Mikhael, et il serait temps que cela prenne fin.

Aoun a dit auparavant à propos du Hezbollah qu’il s’agissait d’un projet iranien, et Nasrallah a dit à propos d’Aoun qu’il s’agissait d’un projet ou d’une situation de division israélienne. A Mar Mikhael, les projets iranien et israélien se sont rencontrés, comme ils s’en accusaient auparavant, et ont formé une alliance et un seul projet pour administrer le gouvernement au Liban… Ce que nous avons atteint est une situation inévitable qui avait besoin de temps seulement.

Et la principale mesure du succès du gouvernement du point de vue de l’Iran reste bien sûr l’approche des dossiers de l’électricité et du carburant selon la vision du Hezbollah. Les théories, les conférences et les conditions suffisent ici, les conditions du parti iranien armé sont la destruction du Liban.

Le recours à la science, aux institutions européennes et internationales qui ont de l’expérience et de la vision, et aux expériences de l’Égypte, de la Jordanie et d’autres pays, et l’absence de nécessité de sectariser les plans et les laboratoires, font que le Liban fait face à la réalité du fait qu’il a pris des mesures vers des sanctions grâce aux crimes du Hezbollah.

En outre, le pire de ce qui est à venir est la dévotion du Hezbollah à la logique d’altération du pays sous la disposition d’aide au peuple, et cette disposition s’est avérée fausse parce que le pétrole iranien de contrebande ne répond pas aux besoins du Liban, même pour quelques heures, et c’est un spectacle ridicule, effrayant et scandaleux, et la milice du Hezbollah exprime une faction en dehors du contexte de l’État qui essaie d’acheter ses opposants, Une fois en séduisant par l’argent, comme il l’a fait avec les jeunes des Brigades de la Résistance à Sidon, et une fois en lui créant de l’influence et de l’autorité, comme il l’a fait avec le Cheikh Maher Hammoud et d’autres, et aujourd’hui il possède un nouvel outil, qui est le diesel iranien, et échange des services malveillants pour atteindre un nouveau Liban démographique. L’Iran, par le biais du Hezbollah, satisfait Michel Aoun dans toutes ses exigences sectaires, d’intérêt et de vengeance, et Aoun livre le Liban à Iran après avoir achevé le déplacement des chrétiens, l’humiliation des sunnites et la fragmentation des druzes.

Comme l’a écrit une personne : la tristesse du président Mikati face au crime de la contrebande de pétrole en provenance d’Iran, ressemble à la préoccupation de Ban Ki-moon, et les sanctions américaines sont sans aucune efficacité. Quant au crime du port, les oiseaux des ténèbres, les serpents des tunnels et des terriers ne se reposeront pas sans obliger Bitar à se retirer comme ils le font avec le juge Sawan.

En tant qu’Arabe qui suit les affaires du Liban, j’ai été surpris qu’après plus d’un an d’obstruction à l’enquête et de refus des criminels de comparaître, et également qu’ils adaptent les lois et les procédures pour empêcher que cela ne se produise, il est surprenant qu’un comité d’enquête international n’ait pas été formé jusqu’à présent, ce qui confirme l’implication de la communauté internationale dans le fait de pousser ce crime majeur dans l’oubli.