SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 January 2023, Sunday |

Aucune balle n’est tirée dans le sud sauf sur ordre du Hezbollah

Les répercussions de la fusillade sur le convoi de la FINUL à Al-Aqabiya Al-Sud et l’assassinat d’un soldat irlandais pèsent toujours sur la scène intérieure.

Le Hezbollah n’a pas été en mesure, comme d’habitude, d’obscurcir la vérité de ses actions criminelles et d’échapper à sa responsabilité envers l’opinion publique interne et externe, et l’hérésie de blâmer le « peuple » ne l’a pas sauvé, comme l’a prétendu celui qui a levé le doigt du blâme.

Dans ce contexte, des sources bien informées ont indiqué qu’une seule balle ne peut être tirée dans les régions du sud à l’insu ou sans l’autorisation directe du Hezbollah, et que tout discours autre que celui-ci vise à induire en erreur les enquêtes en cours, tout comme parler ou blâmer le peuple est une nouvelle innovation du Hezbollah pour se glisser derrière elle.

Les sources ont ajouté au site Web « Sawt Beirut International », « Dans l’incident d’Ain al-Remmeneh, le Hezbollah a utilisé la même méthode. Ils se sont barricadés derrière le slogan « Le Peuple », mais en réalité on a vu des groupes armés, organisés et entraînés envahir les rues et tirer des balles sur les bâtiments et les biens publics.  »

Les sources ont déclaré : « Ce qui s’est passé à Al-Aqibiya est un assassinat planifié effectué par des éléments entraînés au tir, ce que personne ne peut faire, et qui parmi les habitants ose tirer sur un véhicule appartenant à la « FINUL » ?

Il a souligné que ce qui s’est passé était un crime délibéré et non un accident malheureux, mais que certaines des lectures et jurisprudences à plusieurs cibles qui ont suivi sont suffisantes pour accorder au Hezbollah un acquittement et une excuse pour se disculper, comme cela s’est produit dans tous les crimes commis par « Hezbollah ».

    la source :
  • Sawt Beirut International