SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 February 2023, Tuesday |

Bassil au Hezbollah.. « Sauvez-moi »

A l’approche des élections législatives, le Mouvement patriotique libre multiplie ses campagnes trompeuses pour l’opinion publique et joue des pièces connues, notamment en ce qui concerne ses relations avec le Hezbollah.

Bassil a recours a des journalistes au stylo jaune afin de promouvoir l’idée que les relations du Mouvement patriotique libre avec le Hezbollah ont nui à la popularité du mouvement chrétienne. Par son Imagination vaste, Bassil croit que de telles idées attireraient ce qu’il perdait en popularité.

Dans ce contexte, des sources ont indiqué à « Sawt Beirut International » qu’il y a un etat de schizophrénie à Mirna Al-Shalouhi, comment Bassil promeut-il de telles idées bien qu’il a une alliance stable avec le Hezbollah?

Les sources ajoutent que l’alliance entre le Hezbollah et le courant a amené Aoun à la présidence, dont il rêvait depuis 1989.Et le plus grand gagnant de cette alliance est le CPL car il a réalisé ce qu’il n’a pas pu réaliser en termes de postes, de ministères et de nominations dans les administrations, en plus d’élargir la taille de son bloc parlementaire grâce aux votes chiites dans les régions mixtes.

Les sources ont révélé que le Mouvement patriotique libre suppliait le parti de persuader le président du Parlement Nabih Berri d’abandonner les députés chrétiens dans les zones d’influence du mouvement Amal.

Les sources indiquent que Berri a rejeté cette affaire jusqu’à présent, et toutes les tentatives du parti ont été infructueuses, car Berri n’abandonnera pas les députés gratuitement.Et le mouvement patriotique libre ne pourra pas payer la facture, car il n’a pas aujourd’hui ce qu’il avait de popularité avant le 17 octobre.

Et les sources continuent: « Le CPL a l’impression que sa popularité a beaucoup diminué, et il n’y a aucune compensation sauf que par le biais du Hezbollah qui est également conscient qu’il a encore besoin d’une couverture chrétienne, et travaille donc dur pour préserver la taille du bloc parlementaire de Bassil car tout affaiblissement du mouvement sera payé par le Hezbollah et il perdra la couverture que le mouvement a assurée pendant des années. »

Les sources pensent que peu importe à quel point le Hezbollah essaie de sauver son allié, il ne sera pas en mesure de le sauver de l’effondrement populaire auquel il est parvenu. Et elles trouvent qu’il ne pourra pas contribuer à l’élargissement du bloc de Bassil, car la taille de la perte est trop grande et le Hezbollah n’est pas en mesure de la compenser.