SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

Bassil : Celui qui s’oppose à moi…Je l’éliminerai

Le Courant patriotique libre vit dans un état de confusion, d’anticipation et d’anxiété concernant les politiques internes du mouvement, liées à la manière dont les personnes affiliées au député Gebran Bassil ont agi. Le nombre de personnes protestant a augmenté, et les voix se sont élevées face à la politique antidémocratique adoptée par Bassil.

Dans ce contexte, des sources au sein du Courant patriotique libre ont confirmé que le mouvement n’est pas dans la meilleure condition, et il y a une atmosphère négative indiquant que Bassil a préparé les plans pour expulser plus de fonctionnaires et certains membres des cadres qui ne lui sont pas affiliés.

Les sources ajoutent au « Sawt Beirut International » que le mouvement s’est éloigné des principes sur lesquels il a été fondé, et le favoritisme et les propriétaires d’argent contrôlent les décisions décisives, et cela affecte négativement les partisans.

Selon les sources, les partisans se plaignent d’un manque de respect dans le traitement de la part des fonctionnaires affiliés à Bassil, car ils se comportent d’une manière supérieure comme si les partisans étaient des employés pour Bassil. Il y a une grande déception parmi les partisans, qui ne supportent pas la façon dont les anciens députés Mario Aoun, Hikmat Dib et Ziad Aswad ont été traités. Ceux-ci, selon les sources, étaient parmi les fondateurs du mouvement et ont lutté pendant les jours de la tutelle syrienne, et il est honteux de les expulser du mouvement.

Les sources révèlent que Bassil a donné l’ordre à ses proches de mener une opération de « nettoyage » à l’intérieur du CPL, allant jusqu’à dire, lors d’une réunion avec ses cadres, « Qui s’opposera à moi, je l’éliminerai », et ceci est le résultat de la tension que connaît Bassil après que ses chances de devenir président aient chuté, et que les voix contre son comportement se soient élevées, mais les sources confirment que Bassil a pris le feu vert du président Michel Aoun pour expulser quiconque ne se soumet pas à Bassil.

Les sources soulignent qu’il y a une intention parmi les opposants de créer un mouvement correctif face au Courant patriotique libre, qui comprend certains expulsés et exclus du mouvement, et ils sont nombreux, et cette étape est en préparation et sera annoncée au moment approprié.

    la source :
  • Sawt Beirut International