SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

Bassil essaie de faire obstacle aux élections des expatriés

Une fois de plus, ils essaient d’entraver les élections des expatriés, car celui qui a causé l’émigration de centaines de Libanais de la patrie, aujourd’hui il entrave les élections des expatriés avec des violations flagrantes, il utilise sa rhétorique fragile avec haine et insouciance.

Le député Fadi Saad a déclaré, via Sawt Beirut International, que « le véritable ministre des Affaires étrangères est Gebran Bassil, pas le ministre Bou Habib, et il est un membre actif du système qui a amené le Liban ici, donc il laisse ses représentants dans les ministères qui organisent les élections à la place du ministre. »

Il a poursuivi : « Lors des élections de 2018, il y a eu une fraude, notamment le mécanisme de transfert des votes de l’étranger avec des preuves et des témoignages de nombreux expatriés. En 2018, les résultats de 49 urnes d’expatriés ont été annulés et 112 urnes ont été perdues, et pour cette raison la défense du droit des expatriés est un devoir national impératif. »

Saad a affirmé que « la participation des expatriés libanais aux élections législatives est un droit naturel pour chaque citoyen expatrié, malgré la mauvaise situation que le Liban a atteint en termes d’effondrement économique et de corruption, l’expatrié libanais est resté fidèle à son pays et a soutenu sa famille, alors comment cette autorité peut-elle empêcher l’expatrié d’exercer son droit naturel ? »

Saad a conclu : « L’absence d’indépendance du pouvoir judiciaire et la domination du parti iranien et de son protecteur, le Courant patriotique libre, sur les services de sécurité et la décision politique et judiciaire libanaise, ainsi que l’absence de justice sociale et de réforme économique et financière, sont parmi les raisons les plus importantes de la dégradation de l’État, de l’absence d’une vie politique saine et de la persistance du chaos sécuritaire et social, et tous ces éléments ont été produits par Aoun et son équipe. »

L’autorité continue avec ses crimes, et les Libanais à l’intérieur et à l’extérieur sont en difficulté, le ministère et son ministre essaient de faire obstacle aux élections des expatriés. Les élections des expatriés sont en danger, et la raison cette fois n’est pas le financement des élections ou des ambassades, mais plutôt la lutte politique autour des résultats de ces élections.

    la source :
  • Sawt Beirut International