SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Bassil se noie dans l’argent d’Abu Zeid et il rêve des voix de Aswad…

Une atmosphère de colère a dominé les cercles du Courant patriotique libre à Jezzine, après l’annonce du retrait de l’ancienne députée Amal Abu Zeid de la course électorale, laissant un vide électoral.

Le retrait d’Abu Zeid a mobilisé le chef du mouvement, Gebran Bassil, car des sources proches d’Abu Zeid ont confirmé que le gendre du Pacte avait demandé l’intervention du président Michel Aoun pour persuader Abou Zeid de revenir sur son retrait.

Les mêmes sources ont confirmé au site  » Sawt Beirut International », que Bassil est très irrité par le comportement d’Aswad, le décrivant à l’étranger comme étant conforme au Courant patriotique libre et à ses orientations et agissant selon son intérêt personnel, ignorant l’intérêt électoral de le Mouvement patriotique libre.

Les sources révèlent qu’Aoun a exhorté Abu Zeid à revenir sur sa décision, et que Bassil a insisté sur l’intervention d’Aoun pour brider Aswad car gagner à Jezzine est avant tout une considération.

Les sources disent qu’Abu Zeid est pleinement conscient de l’incapacité d’Aoun et du mouvement à l’abandonner, car il est l’un des principaux financiers du Courant patriotique libre et de son chef Bassil, et la campagne électorale a besoin d’énormes fonds, et Abu Zeid offert une grosse somme.

Cependant, le comportement d’Aswad envers lui n’est pas approprié, et dans toutes les séances privées d’Aswad, il attaque Abu Zeid.

Dans le même contexte, les sources ont indiqué qu’Abu Zeid a demandé à Bassil de mettre fin à Aswad, et dans le cas où il revient sur la décision de se retirer, il y a des conditions que le mouvement doit mettre en œuvre, qui est de donner la priorité à Abu Zeid.

Puisque le mouvement a besoin de l’argent d’Abu Zeid, ce dernier a aussi besoin des votes préférentiels que les lions tentent d’arracher et demandent aux partisans du mouvement de ne pas voter pour Abu Zeid.