SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Bassil votera pour Berri afin d’obtenir le poste de vice-président du Parlement

Quelque soit la déclaration du chef du Courant patriotique libre, le député élu Gebran Bassil, « ne le croyez pas ». C’est par cette phrase que les sources du mouvement Amal ont ouvert leur discours sur la bataille pour la présidence de la Chambre des représentants.

Malgré le ton chaleureux de Bassil envers le président du Parlement Nabih Berri, le chef du courant est connu pour son amour des postes, surtout à ce stade après les élections législatives. En effet, sans l’aide du duo chiite, la taille du bloc de Bassil n’aurait pas dépassé neuf députés, affirment des sources de « Amal ».

Les mêmes sources ont ajouté à « Sawt Beirut International », que « Bassil votera pour Berri contre sa volonté, et pour plusieurs raisons, dont celle de vouloir battre le chef du parti des Forces libanaises, Samir Geagea, et de fermer la porte à tout espoir que le candidat des Forces libanaises parvienne à la vice-présidence du parlement. »

Et les sources disent que « Bassil a besoin d’une victoire après la défaite publique qu’il a reçue aux élections, il veut donc le poste de vice-président du Parlement pour le député Elias Bou Saab pour le rendre satisfait comme il l’avait promis avant les élections parlementaires, et aujourd’hui Bassil a besoin de ce poste pour empêcher Bou Saab de quitter le bloc du Liban fort, et donc l’arrivée de Bou Saab au poste de vice-président du Parlement le rendra satisfait après le traitement qu’il a reçu de Bassil.

Des sources d’Amal confirment que des efforts sont en cours et sont devenus avancés entre « Amal » et le Courant patriotique libre afin d’échanger des voix, ce qui signifie que le Courant vote pour Berri, et qu’à leur tour, les députés d’ « Amal » votent pour Bou Saab, et ces négociations n’ont pas encore été divulguées.

Les sources d' »Amal » affirment qu’il n’y a pas d’autre candidat pour Berri et qu’il n’y a pas d’alternative à lui, et que toute proposition ou autre nom équivaut à une déclaration de guerre contre la secte chiite, qui n’acceptera pas de remplacer Berri.

Les sources ont indiqué que la décision a été prise au sein du bloc « Amal », que tout député proposé à la présidence du Conseil présentera sa démission, ainsi que pour le bloc du Hezbollah, qui soutiendra Nabih Berri jusqu’à la fin et n’acceptera aucune alternative.

L’étape est très délicate, disent les sources, et il faut le consensus de tous les partis pour éviter l’obstruction dans le nouveau parlemen, et il y a des questions urgentes, donc l’étape nécessite une conscience politique et tout le monde doit se rendre compte de la gravité de l’étape et ne pas se laisser détourner par des batailles perdues parce que Berri sera le président du Parlement à un moment ou à un autre.

    la source :
  • Sawt Beirut International