SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 17 January 2022, Monday |

Carburant iranien.. et « dignité »

C’est remarquable ce que le secrétaire général du « Hezbollah » Hassan Nasrallah a dit dans son dernier discours sur la façon dont les Libanais profitent du diesel iranien.

Nasrallah réserve toujours des surprises dans ses discours, mais les Libanais ne sont pas habitués à ce que le chef du parti rentre dans les détails de ce processus, comme s’il était devenu le ministère de l’Énergie, ou l’une des sociétés d’importation de carburant.

Ensuite, ce qui surprend, c’est l’absence de discours sur la dignité des Libanais dans la question de carburant telle qu’elle a été évoquée lors de la présentation des idées liées à la gestion de la crise du Golfe.Où est la dignité dans un pays qui souffre de crises accumulées, de perturbations, d’appauvrissement, de vol, d’humiliation et de la domination des corrompus sur le sort des justes?

Il est vrai que l’introduction de la constitution libanaise ne mentionnait pas clairement la « dignité », mais elle mentionnait dans les chartes et les droits les plus importants.

Tout ce qui se passe au Liban est la preuve de la faillite du modèle économique, social et humanitaire du Liban,et du contrôle de certaines parties sur les principales ressources économiques à des fins d’appauvrissement dont les citoyens hériteront de génération en génération.L’absence de ressources naturelles, stables et suffisantes de l’État, et le recours du Liban à la mendicité,n’est pas un trait de dignité, qui doit caractériser la relation entre l’État et ses citoyens. En plus,l’état du Liban, qui a entraîné une émigration supplémentaire ces derniers mois, en quête de dignité dans les pays du monde, indique que cette dignité est bafouée dans la patrie.

Selon l’un des ambassadeurs, le terme « dignité » ne se limite pas à une définition, mais reflète plutôt le don et la générosité de Dieu.« Par conséquent, la nécessité des valeurs, du respect et de la préservation de l’être humain et des droits connexes avec la dignité humaine pour vivre dans la paix et la tranquillité… sans droits diversifiés et égaux pour l’un au détriment de l’autre. »