SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

Débats intenses au sein du « CPL »…Nasrallah a insulté Bassil

Au sein des bureaux de Mirna Chalouhi, il y a un débat houleux sur la relation avec le Hezbollah, et il y a ceux qui pensent que cette alliance a nui au Courant patriotique libre (CPL) et a fait de lui un captif entre les mains du Hezbollah qui se comporte selon ses intérêts stratégiques qui sont liés à l’Iran, et ce comportement ne peut pas être poursuivi.

Selon des sources privées de « Sawt Beirut International », des réunions bilatérales et tripartites ont lieu à Mirna Chalouhi entre les députés du bloc du Liban fort et certains dirigeants du Courant patriotique libre pour évaluer la marche de l’alliance avec le Hezbollah et son sort à court terme.

Des sources privées indiquent que les discussions sont parfois violentes et que des rapports sont soumis au chef du mouvement, le député Gebran Bassil, qui préfère rester dans son alliance avec le « Hezbollah ». Cependant, certains députés ont informé Bassil que la poursuite de cette alliance est devenue impossible à la lumière de la politique du « Hezbollah » qui a accordé l’éligibilité présidentielle au chef du mouvement Marada, Suleiman Franjieh à la place de Bassil, après que le mouvement ait mené des batailles acharnées pour défendre le Hezbollah, mais le « Hezbollah », selon certains dirigeants du mouvement, a poignardé Bassil dans le dos.

Quant à certains représentants du bloc du Liban fort, les sources disent qu’ils sont arrivés à la conclusion que la poursuite de leur présence dans l’axe de la résistance a fait perdre au Courant patriotique libre la légitimité chrétienne, et malgré les résultats des récentes élections, la rue chrétienne a donné aux Forces libanaises plus que le CPL, et ils croient que la principale raison de ce résultat est la poursuite de son alliance avec le « Hezbollah », par conséquent, il est nécessaire de reconsidérer l’accord de Mar Mikhael, qui ne donne plus de résultats pour le mouvement.

Quant à certains dirigeants, ils ont exprimé leur mécontentement face aux déclarations du Secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, lorsqu’il a dit : « Nous ne forçons personne à s’allier avec nous, et nous ne voulons être protégés par personne. » Et ils ont dit que ces positions n’étaient pas acceptables par le chef du Courant patriotique libre, le représentant Gebran Bassil, qui évite de parler de ses sentiments et de sa réaction devant les médias, malgré tous les signes et expressions de détresse et de malaise. Bassil considère qu’il est nécessaire de réfléchir pour définir les prochaines étapes, et pour déterminer la relation avec le Hezbollah après qu’il ait été strict dans son soutien et son appui à la candidature de Franjieh jusqu’à présent, malgré l’opposition du Bassil à cela.

Et ils ont considéré que Nasrallah a insulté Bassil après une longue marche durant laquelle le CPL a donné tout ce qu’il avait au Hezbollah. D’autre part, le Hezbollah a soutenu le président du Parlement Nabih Berri contre Bassil, et a également fait obstacle au changement que le CPL voulait entreprendre et qui a échoué.

    la source :
  • Sawt Beirut International