SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

Des sources françaises concernant la conférence des donateurs : l’aide humanitaire en attente de réformes

La conférence des pays donateurs pour répondre aux besoins du peuple libanais, convoquée par la France ou la conférence dite de soutien au Liban, se tiendra mercredi à Paris, avec la participation des présidents, sous la conduite du président Français Emmanuel Macron et du président américain Joe Biden. La conférence se tient en coopération et en coordination avec l’ORGANISATION des Nations Unies.

Des sources diplomatiques ont déclaré à sawt Beirut International que les Nations Unies avaient fixé les besoins humanitaires du Liban à 350 millions de dollars et ont appelé les pays à contribuer à la collecte. Selon les sources, l’objectif de la conférence est de rassembler l’aide humanitaire au peuple libanais dans les domaines de l’alimentation, de l’eau, de la médecine, de l’éducation et d’autres situations d’urgence pour la population, il ne s’agit pas d’une assistance financière structurelle car l’aide dans ce domaine ne sera pas faite tant que les réformes n’auront pas été achevées. Dans l’intervalle, les États manifestent leur coopération et leur assistance pour les questions humanitaires et d’urgence, et non pour l’assistance à long terme.

Les sources ont déclaré que les pays de l’Union européenne participeraient et les États-Unis et les pays occidentaux, arabes et du Golfe, ainsi que les Nations unies à différents niveaux. Ce qui est important pour la communauté internationale, c’est de veiller à ce que l’aide humanitaire parvienne au peuple libanais.
Cette conférence est la troisième du genre organisée par la France et les Nations Unies en soutien au Liban depuis l’attentat à la bombe contre le port de Beyrouth en août 2020, qui a tué plus de 200 personnes, blessé des milliers de personnes, déplacé des milliers de personnes et détruit de vastes zones de Beyrouth. La conférence se tient à l’occasion du premier anniversaire de l’attentat à la bombe dans le port.

Les sources ont expliqué qu’il y a environ 250 millions de dollars enregistrés auprès des pays participants, et que la contribution de la France pourrait atteindre 80 millions d’euros à l’exception des 150 millions d’euros actuellement dépensés par la France pour des associations et des ONG dans les secteurs des universités, des écoles, des hôpitaux et de la santé.

Les sources ont souligné que la pression internationale pour aider humanitairement le Liban devrait motiver les responsables libanais à former un gouvernement rapidement et à mettre fin à l’effondrement, et à bénéficier de près de 11 milliards de dollars dans le cadre de la conférence « Sader ».