SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 February 2023, Tuesday |

Désaccords au sein de l’armée électronique du CPL et un message à Bassil et Jay Lahoud…

Il semble que la confusion au sein du Courant patriotique libre ne se soit pas limitée à la politique et au dossier présidentiel, mais ait plutôt atteint la structure interne du mouvement et ses moindres détails.

Et après la fuite d’un enregistrement audio du responsable de l’Armée électronique du Mouvement patriotique libre, Jay Lahoud, réprimandant les responsables des groupes impliqués dans le suivi de l’Armée électronique et la mise en œuvre de tout ce que Lahoud leur demandait, il semble que les choses n’ira pas bien en ce qui concerne l’armée électronique et son fonctionnement. Cela était évident lors des cris de Lahoud dans l’enregistrement audio.

Des sources au sein de l’armée électronique du Mouvement patriotique libre, qui ont préféré garder l’anonymat, confirment que l’enregistrement est correct, et qu’il s’agit de Jay Lahoud, et qu’il date d’une époque, et ce n’est pas la première fois qu’il parlait ainsi avec son armée électronique, et cette mauvaise méthode est suivie depuis longtemps par Lahoud.

Les sources mentionnées indiquent à « Sawt Beirut International » que l’enregistrement a été divulgué après que de nombreux membres de l’armée électronique du mouvement n’ont pas réussi à dissuader Lahoud de les maltraiter. Ils ont déposé une plainte auprès du chef du Mouvement patriotique libre, le représentant Gebran Bassil, concernant le comportement de Lahoud, mais la plainte n’a pas été prise en considération. Par conséquent, l’enregistrement audio a été divulgué comme premier message afin de changer le comportement de Lahoud.

Les sources ont souligné qu’ils ne sont pas des employés du courant ou de Lahoud, et qu’il doit les traiter avec respect, d’autant plus que leur travail dans l’armée électronique équivaut à du bénévolat, et qu’ils ont d’autres emplois et universités, et qu’ils ne sont pas à plein temps uniquement pour le bien de l’armée électronique.

Les sources révèlent que « le style de Lahoud n’est pas la principale raison de leur ressentiment, mais plutôt la politique suivie par l’armée électronique du courant, qui a prouvé son échec, notamment dans le type de batailles électroniques que le courant choisit, ce qui n’a pas convaincu ceux qui ont rejoint l’armée électronique, alors comment pouvons-nous atteindre les résultats souhaités que Lahoud exige ? »

Et les sources ajoutent: « Lahoud recevra un salaire, mais pas nous, et si Bassil se comporte avec lui de la même manière que Lahoud traite avec nous, alors nous n’accepterons pas cela, et le Courant patriotique libre doit comprendre que nous ne sont pas ses employés.Nous croyons au Courant patriotique libre, qui a été fondé par l’ancien président de la République, Michel Aoun, ni à Bassil ni à Lahoud, et ils doivent suivre la démarche de Michel Aoun. »

    la source :
  • Sawt Beirut International