SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Deviendrons-nous des réfugiés dans notre propre pays?

La bataille d’aujourd’hui est claire, les élections de 2022 opposent un projet souverain et un projet de parti de mini-État, alors qui est le vainqueur?

Ce qu’il faut aujourd’hui, c’est unir les efforts des vrais souverains, et non des politiciens, à la veille des prochaines élections, afin de lever l’occupation iranienne du pays. Le parti au pouvoir est sous le commandement de l’agenda de la Wilayat al-Faqih et de ses projets expansionnistes et c’est ce qui nous pousse à aller plus loin. Voter pour quelqu’un qui porte un slogan modéré sinon nous deviendrons des réfugiés dans nos pays.

Corriger la boussole vers l’occupation iranienne et la dépendance du Hezbollah vis-à-vis de l’Iran est la chose la plus importante et la plus dangereuse s’il y a des intentions de sauver ce qui reste d’un Etat devenu « Hezbollah » et que « l’étranger » ne fait plus la distinction entre les deux. La restauration et la libération du Liban est la base politique qui doit primer sur tout le reste dans les priorités des forces politiques souveraines.

Les crises et les souffrances des Libanais s’aggravent. Le coupable et le bénéficiaire insistent par la force pour achever son crime, tout comme la loi électorale est injuste, et l’administration et la surveillance sont entre les mains du système et de ses cartels.

La restauration de l’Etat au Liban ne peut se faire sans remettre les armes à l’Etat et dissoudre cette milice. Seul un vote équilibré peut ouvrir l’espoir!

Le 15 mai 2022, le Liban se transformera-t-il en un fleuve qui balaie l’occupation iranienne du Liban, ou davantage de dépendance et de misère iranienne? Si nous voulons à nouveau le Liban comme nous le voulons notre commencement est par les urnes.

    la source :
  • Sawt Beirut International