SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 21 October 2021, Thursday |

D’où le Hezbollah a obtenu le diesel ?

Présence de beaucoup de soupçons sur l’essence iranienne, qui est entrée au Liban par des chars et par des passages illégaux, personne de l’État et des services de sécurité n’a vu ce qu’il y avait à l’intérieur des réservoirs, ou vérifié la qualité et les spécifications de l’essence, en plus de ce que ces réservoirs contiennent et s’ils transportent réellement de l’essence.

Le Hezbollah a ses propres services de sécurité, ce qui empêche tout appareil d’État entièrement sous son contrôle d’approcher tout ce qui concerne le parti, mais il y a beaucoup d’incertitude et d’ambiguïté autour des chars et des navires iraniens qui auraient vidé l’essence en Syrie.

Dans une enquête de suivi du navire iranien, il est clair que les navires iraniens ont effectivement navigué vers la Syrie, mais ces navires naviguent régulièrement et le processus commercial entre la Syrie et l’Iran se poursuit, et il ne se limite pas aux hydrocarbures, de sorte que le navire iranien n’a pas nécessairement besoin d’être chargé d’essence et aucune preuve jusqu’à présent que l’essence qui est entrée au Liban provient d’Iran.

Les sources demandent à travers Sawt ​Beirut International: Quelle est la preuve que les réservoirs d’essence qui sont entrés au Liban n’étaient pas vides?

Selon les sources, le Hezbollah nous a tenus informés de chaque processus qu’il fait pour photographier ce qu’il fait, mais le long secret de l’insertion du diesel soulève des points d’interrogation sur la réalité de la question.

Ce qui soulève des doutes, selon les sources, c’est comment le parti a-t-il permis que des balles et des missiles soient tirés aux côtés de pétroliers ? Ce qui pourrait être à risque d’explosion par des coups de feu et des blessures de char, il suffit de frapper un char pour provoquer une catastrophe et enflammer tout le convoi.

D’où vient l’essence? Les sources demandent, ajoutant, qu’il y a de grandes opérations de contrebande à travers des passages illégaux basés sur la frontière syro-libanaise, et de grandes quantités de carburant ont été passées en contrebande du Liban et supervisées directement par le Hezbollah, donc ce que nous voyons aujourd’hui, c’est que l’essence passée en contrebande du Liban a été réintroduite illégalement et vendue à un prix plus élevé qu’avant qu’elle ne soit passée en contrebande, et puis le parti a fait d’énormes profits et s’est moqué du peuple, de l’État et de ses citoyens qu’il est venu avec de l’essence pour eux