SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 October 2022, Thursday |

Entre la légitimité du pays et celle de l’État

De là est passé le mandat de Faqih de la destruction, du Liban, de la Suisse de l’est à l’état terroriste des mollahs, le monde a perdu de vue le cèdre qui se trouve dans le paradis de sa terre après que le Hezbollah l’a escaladé, tué le citoyen, l’identité de la patrie et transformé l’État en un cimetière que personne ne peut visiter dans un avenir lointain. Y a-t-il quelqu’un qui est réactif?

C’est le Secrétaire général du Hezbollah qui a pris le pays en otage de choix politiques et d’axes régionaux pour ses intérêts partisans et pour le bénéfice de l’Iran, enchaînant le Liban à dépendre de choix, d’axes et de politiques en dehors du contexte national et de l’intérêt national, et plongeant le Liban dans la fournaise des conflits régionaux et internationaux au fur et à mesure que les choix iraniens sont arrivés, dont le résultat s’est manifesté principalement comme une raison pour où nous en sommes aujourd’hui, et une raison pour la violation flagrante de tout le peuple libanais ainsi que la violation de l’État et de sa souveraineté.

Celui qui croit qu’il est commandé par Dieu n’envoie personne d’autre mourir en se cachant dans son sous-sol !

Le parti terroriste qui a amené le Liban au bord de l’abîme politiquement, économiquement et socialement cherche avec toute sa force et son soutien iranien qui n’est un secret pour personne pour exporter le chaos, la dévastation et déstabiliser la sécurité et la stabilité, et ce parti continue son insistance à impliquer le Liban dans des crises majeures, afin de servir l’Iran et ses programmes expansionnistes suspects dans la région arabe de manière incontrôlable, d’accroître les questions sur le sort d’un peuple et d’un pays à la lumière de son insistance à mettre en œuvre des programmes suspects en faveur de l’astronomie perse.

Il est vrai que « leur Liban n’est pas comme le nôtre », « notre Liban » est une science, une culture et une vie, tandis que « leur Liban » est le terrorisme, la drogue et le crime. Il est étrange que les outils et les laquais de l’Iran dans la région ne réalisent pas l’ampleur du terrorisme et la destruction qu’il a causée, car ce pays à travers ses milices a tué l’esprit glorieux de l’Irak à travers les Forces de mobilisation populaire et a répandu le terrorisme et la destruction en Syrie et au Yémen, et il a également perdu l’identité arabe en faveur de l’Iran et de l’axe.

Les exemples ci-dessus sont suffisants pour confirmer que l’État iranien est le premier sponsor du terrorisme dans la région, et il est clair que le maître des « otages » de la révolution khomeiniste est déterminé à établir un sort similaire pour tous les Libanais en hommage aux yeux du velayat-e faqih, et à la conclusion de ce qui peut arriver et de ce qui se passe et de ce qui s’est passé, un Étatlet qui contrôle l’État en s’imposant lui-même et par la force.

Ce que nous souffrons aujourd’hui, c’est que les forces armées illégales possèdent même une « force » imaginaire contrôlant les institutions de l’État, et la construction de la maison intérieure libanaise commence par la résolution de la question des armes illégales, pas d’investissements, pas d’extraction de pétrole et pas de renaissance économique s’il n’y a pas de stabilité sécuritaire, à partir de là commence inévitablement la réforme et la construction.

    la source :
  • Sawt Beirut International