SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 December 2022, Friday |

Entre l’absurdité de la vie et les barques de la mort..voilà le Liban

Des moments et des jours immortalisés et immortalisés par l’histoire noire du Liban opprimé, enregistrés avec les touches et les réalisations de « Père de tous »,Michel Aoun, dont le plus important était son célèbre dicton « Tu ne veux pas partir », et aujourd’hui, dans cette partie toxique de la terre, 89 victimes de la « grippe » s’échapperont pour l’éternité pour échapper à cette alliance Abominable.

Ce que vit le citoyen libanais est un raccourci pour la dissolution de l’État au Liban en général, ceux qui ont échappé à une mort inévitable dans leur patrie pour mourir par noyade en mer, est le produit de leur présence dans un pays « république » qui manque de président… Son règne a été le pire de l’histoire du Liban, car les tragédies qui se sont produites portent la responsabilité de l’autorité en conflit au Liban.

Comment peut-il être une maison, alors que la vie en elle est le prix à payer pour s’en échapper ?

L’ère d’Aoun refuse de repartir sans laisser sa marque sur les drames et les calamités, concluant un mandat de six ans qui a été considéré comme le pire de l’histoire du pays jusqu’à ce qu’il quitte sa patrie.

Pour échapper au cauchemar et à l’accumulation des violences politiques, économiques, sociales et sécuritaires au Liban, la mer engloutit encore dans ses profondeurs des âmes qui ont erré vers de justes patries.Le plus drôle, c’est qu’il a peur du vide, alors que le danger réside dans son présence à la tête de la présidence.

Combien de temps cette alliance promise restera-t-elle et ce gouvernement de Petra désespère-t-il délibérément les Libanais et les oblige-t-il à prendre des risques et à s’éloigner de ce système au pouvoir ? Combien de temps le peuple vacillera-t-il, préférant mourir plutôt que de rester sous votre domination oppressive ? Prions…

    la source :
  • Sawt Beirut International