SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Frangieh au « Hezbollah »… Bassil ne respectera pas ses propos

Le chef du mouvement Marada, Suleiman Franjieh, se tient sur le trottoir des élections présidentielles, attendant que le chef du Courant patriotique libre, le représentant Gibran Bassil, mette en œuvre ses paroles et lance l’initiative envers Suleiman Franjieh, ou du moins brise le glace à travers des réunions qui réunissent des partis des partis « Marada » et « National », mais apparemment Franjieh Il attendra longtemps à moins que le « conforme » du Hezbollah n’intervienne dans les accords politiques, Haj Wafic Safa, pour recruter Basil.

Selon des sources fiables, le site « Sawt Beirut International » a appris que le Hezbollah se dresse dans la confusion face à son allié Franjieh et Bassil.

Tous deux sont rentrés chez eux rassurés, mais Franjieh a été surpris par les déclarations de Basil lorsqu’il a mis Franjieh en dehors du cahier des charges du prochain président, tandis que Franjieh a adhéré aux conditions fixées par Nasrallah.

Des sources franques confirment qu’il n’y a qu’un problème avec Bassil, mais Bassil n’a pas initié la direction de Bnachii et n’a pas rencontré le chef de Marada même à mi-chemin, ce qui signifie que Bassil a d’autres comptes.

Surtout après que des informations ont été divulguées à Frangieh selon lesquelles Bassil voulait s’entendre sur un panier complet et intégré avant l’approbation de Frangieh pour la présidence.

Des sources de Franjieh confirment que des contacts étendus ont eu lieu entre Marada, le Hezbollah et Wafiq Safa, et des dépenses ont été faites pour que ce dernier contacte Bassil et l’exhorte à être d’accord avec Franjieh parce que c’est dans l’intérêt du Hezbollah.

Cependant, Frangieh, à son tour, a confirmé à Safa que Basil n’avait pas respecté ses paroles, comme il n’avait pas respecté l’accord de Ma’rib, et l’a nommé à la présidence et « les bédouins nous donnent mal à la tête ».

Selon les sources, Frangieh craint qu’il ne rencontre le sort du président Michel Aoun s’il arrive à Baabda, et que Bassil ait l’intention de le contrecarrer, il veut donc subjuguer Bassil par le biais du Hezbollah et s’entendre à l’avance sur la gestion par Bassil de l’ère de Franjieh , si Franjieh remporte la présidence.

Frangieh considère qu’il a cédé à Aoun la dernière fois, et n’est pas prêt à céder à Bassil à tout prix, et se considère comme le candidat du 8 mars, et que l’opportunité s’offre à lui.

    la source :
  • Sawt Beirut International