SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Hezbollah menace les agences de l’État… et les Américains

Le Hezbollah n’a pas toléré ce que le président du Conseil exécutif, Hachem Safi al-Din, a déclaré concernant les agences officiels de l’État et « ses Américains »,il l’a donc supprimé du texte qu’il a distribué aux médias.

Dans le texte original, en audio et vidéo, Safi al-Din dit:

« Les Américains au Liban influencent au niveau sécuritaire, politique, financière et économique.Les Américains sont forts dans l’État libanais, nous n’avons pas mené de bataille pour retirer les États-Unis d’Amérique des agences d’État libanais jusqu’à présent,mais si un jour nous le faisons les Libanais verront autre chose. »

Existe-t-il une menace plus forte que cette menace? Mais ce paragraphe ne se trouve pas dans le texte distribué! Il est enregistré en audio et vidéo,pourquoi le parti l’a supprimé?

Le parti a-t-il senti son danger? Est-ce parce qu’il met le parti dans une confrontation, non seulement avec les Américains, mais avec l’ensemble de l’Etat libanais?

Pensez de cette phrase: « nous n’avons pas mené de bataille pour retirer les États-Unis d’Amérique des agences d’État libanais jusqu’à présent,mais si un jour nous le faisons les Libanais verront autre chose. »

Que voulait-il dire par autre chose?

De quel « agences d’État libanais » qu’a cité Safi al-Din,le Hezbollah veut en sortir les États-Unis?

Citons certaines équipes étatiques libanaises:

Établissement militaire.

Fondation des forces de sécurité intérieure.

Sécurité générale.

Sûreté de l’État.

Défense civile.

Comment le Hezbollah définit-il « la présence des États-Unis dans ces agences »?Sont-ils des éléments humains? Sont-ils libanais ou américains? Comment va-t-il les faire sortir?

C’est très dangereux ce que Safi al-Din a suggéré.Et il n’est pas une personne ordinaire au Hezbollah, mais porte la responsabilité numéro 3 après le Secrétaire général et le Secrétaire général adjoint.

Au passé, le Hezbollah parlait du fait de retirer les États-Unis de l’État, aujourd’hui il parle de retirer les États-Unis de ses « équipes ».Le Liban est-il entré dans l’expérience afghane? Le Hezbollah expulsera-t-il tous ceux qui travaillent avec les Américains?

Les États-Unis d’Amérique fournissent une aide aux institutions militaires et de sécurité.Cette coopération est-elle considérée par le Hezbollah comme « une présence américaine qu’il faut supprimer »?

Certes le Hezbollah ne répondra pas, mais y a-t-il une réponse du gouvernement, notamment de son président et des ministres de la défense et de l’intérieur, à cette menace qui touche leurs institutions officielles?

Bien que plus de vingt-quatre heures se sont écoulées depuis ce discours, le Premier ministre et les ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères n’ont fait aucun commentaire.Les discours de « tristesse » adoptées par le Premier ministre seront- elles répétées pour exprimer son rejet d’une position prise par le Hezbollah? La tristesse résout-elle de telles choses?