SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

La réunion entre Bassil et Franjieh sur la table de Nasrallah donné une grande impulsion à Bassil

Lorsque le discours du chef du Mouvement patriotique libre, l’ancien ministre Gebran Bassil, comprend la phrase selon laquelle ils veulent « restaurer la république », cela confirme certainement que la république est usurpée. Alors, comment si elle a été prononcée par le gendre de président, dont le mandat est sur le point de se terminer, selon une source spéciale pour « Sawt Beirut International ».

La source a ajouté que la réunion au cours de laquelle le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a réuni Bassil et l’ancien ministre Suleiman Franjieh avait pour but d’envoyer des messages dans plusieurs directions liées aux élections législatives, qui pèsent sur l’axe de l’opposition menée par le « Hezbollah ». Bassil porte le drapeau du Hezbollah dans les premiers rangs, et ce n’est pas la première fois et ce ne sera pas la dernière que Gebran tente de confirmer son engagement envers son allié. Bassil craint que son adversaire(Franjieh) obtienne la bénédiction du « Hezbollah » pour atteindre Baabda. La réunion a-t-elle permis d’enlever les barbelés entre eux…. ?

Il est clair, selon la source, que la réunion a donné une grande impulsion au ministre Bassil. Quant au système corrompu dont il a parlé, il s’est assis avec ce système avec les ministres du Courant patriotique libre, qui avait la plus grande part dans le nombre et la qualité des ministères souverains. Le gouvernement a mis de nombreux mois à se former en raison de son adhésion aux ministères des affaires étrangères et de l’énergie, qui a épuisé l’énergie économique et financière du Liban, après que les navires Turcs aient brûlé des millions de dollars en fumée et en pollution dans le ciel du Liban.

Quant aux richesses pétrolières du Liban et à leur préservation, le décret 6344 attend toujours d’être signé, et les propos du président de la République concernant son annonce de la 23e ligne, la ligne de négociation avec « l’ennemi israélien ». Cependant, « le député du Hezbollah » Mouhammad Raad a ramené les choses à une position, que personne ne peut négocier dessus sans son approbation, même si Nasrallah a laissé la décision à l’Etat auparavant.

La source conclut que le contenu le plus marquant du discours de Bassil est sa tentative continue de se placer en première ligne de défense pour le « Hezbollah » lorsqu’il affirme que leur combat est contre « les porteurs du mensonge de l’occupation iranienne » et le financement d’ambassades , se vantant que les 6 sièges d’expatriés ne peuvent avoir aucun rôle dans le changement des résultats à l’intérieur du Liban, ce qui est rejeté par les expatriés qui auront un date avec le vrai changement le 15 mai.

    la source :
  • Sawt Beirut International