SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

L’avenir des Frères musulmans et la relation avec l’Iran

Le parlement allemand,la plus haute autorité législative du pays, a approuvé un ensemble de lois pour lutter contre le terrorisme en Allemagne,qui comprenaient l’interdiction de lever des drapeaux et des slogans du mouvement des Frères Hamas soutenu par l’Iran. Les interventions des parlementaires allemands lors de la session de ratification susmentionnée ont abordé une question très importante au Moyen-Orient,en notant que les Frères,en tant que groupe terroriste,ont profité des événements et des calamités humaines pour organiser des rangs extrémistes, et diffuser leurs pensées d’une nouvelle manière.

Après la récente guerre entre le Hamas et Israël dans la bande de Gaza, des mouvements extrémistes sont réapparus à travers des plateformes médiatiques et non médiatiques,cherchant un endroit pour diffuser leurs idées et leurs poisons dans l’esprit des jeunes arabes et musulmans, profitant de ce qui s’est passé et se passe en Palestine.

Les Frères musulmans,en tant que groupe mère de tous les mouvements et organisations radicaux armés de la région,maîtrisent le controle sur les émotions et lancement d’un grand nombre de faux slogans de solidarité,et des campagnes de financement afin de financer des projets terroristes et des plans de sabotage à l’avenir.

Une distinction doit également être faite entre la cause palestinienne comme un peuple cherchant son État indépendant, et la question des mouvements armés qui prétendent résister à l’occupation, suivants dans leurs programmes les pensées violentes de Hassan al-Banna et Sayyid Qutb,et qui ont des programmes qui sortent de l’ordinaire, raisonnables et acceptables populairement, politiquement et religieusement.Les pays arabes, en particulier les pays arabes du Golfe, doivent être conscients du danger d’affrontement avec toute organisation armée, qui opère parfois en secret.

La lutte contre le terrorisme médiatique est un devoir incontournable des Etats afin que le discours de tolérance, de dialogue et de négociation se diffuse après tout conflit,et ne pas permettre à une organisation des Frères de mener des actions dont les conséquences sont inquiétantes dans les prochains jours,ou par faire entrer dans les sociétés arabes leurs programmes dangereux qui tentent de laver le cerveau de la jeunesse arabe.

Ce dont la bande de Gaza est témoin,par exemple,l’intransigeance du mouvement des Frères musulmans sur le dossier de la reconstruction ou de la réconciliation palestinienne et de la fin de la division,c’est la plus grande preuve des tendances de ce mouvement et de ses dirigeants qui ne veulent que de l’argent, de sorte que la bande de Gaza et ses habitants restent controler par les Frères et même si c’est sous le régime de l’occupation.

Il est bon de citer ce que les pays arabes tels que l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l’Égypte et Bahreïn ont fait concernant le discours extrémiste et la fin de son existence,ainsi que la poursuite dans ces pays de toutes les personnalités qui soutiennent la violence et l’extrémisme, en plus de faire face à ses sources de financement, selon le témoignage des Etats-Unis d’Amérique.

Il n’est pas utile que la situation devienne incontrôlable, car les extrémistes attendent avec impatience les nouvelles des combats, afin de regrouper leurs rangs et de réunir leurs partisans, et ils sont aidés par des chaînes d’information bien connues et des plateformes qui ont publié les discours des dirigeants du terrorisme tels qu’Oussama Ben Laden, Ayman al-Zawahiri et Hassan Nasrallah et Abdul-Malik al-Houthi.

De nombreux pays de notre monde arabe ont été témoins de mauvaises pratiques de la part des Frères musulmans et les groupes de l’islam politique, lorsque les Frères musulmans ont essayé de changer le visage de la région, et ils ont pratiqué et pratiquent encore toutes les formes de terrorisme représentées par leur désir constant d’atteindre le pouvoir à tout prix.

    la source :
  • Sawt Beirut International