SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 December 2022, Tuesday |

Le CPL a perdu 3000 voix dans le Maten et se dirige vers la perte d’un siège parlementaire

La perte prévaut dans les nominations faites par le chef du Courant patriotique libre (CPL), Gebran Bassil, pour les élections parlementaires prévues pour le 15 mai, et Bassil n’a pas été à la hauteur des promesses qu’il a faites à ses candidats, car tout le monde veut se présenter et la situation actuelle ne permet pas à tout le monde de gagner, même les membres importants du CPL, leur pourcentage de victoire n’est pas garanti.

Selon les experts des élections législatives, Bassil a été victime de ses promesses, et ne pouvait plus reculer par crainte d’une quelconque instabilité au sein du CPL, surtout au stade de la baisse de popularité du CPL, qui a conclu une alliance électorale avec son « ennemi » Nabih Berri par le biais du Hezbollah pour limiter la perte qu’il subirait dans certaines circonscriptions et pour compenser les sièges qu’il perdrait.

Les sources confirment à « Sawt Beirut International », que Bassil a promis au député Elias Bou Saab, le poste de vice-président du Parlement comme une alternative à Elie Ferzli, mais la promesse de Bassil à Bou Saab ne sera pas réalisée si ce dernier ne gagne pas les élections, et Bassil a promis à Bou Saab que les votes du CPL seraient pour lui et pour le candidat, le député Ibrahim Kanaan, qui constitue l’épine dorsale du CPL dans le Maten.

Selon les experts, le député Eddy Maalouf est exclu de la compétition, malgré les fuites qui indiquent que Bassil veut faire tomber le candidat des Forces libanaises, Melhem Riachi, et c’est une affaire très difficile, et toute tentative de Bassil d’entrer en guerre avec Riachi n’est pas sûre, et expose le reste des candidats du CPL au risque de perdre.

Par conséquent, le CPL se concentrera sur Bou Saab et Kanaan, d’autant plus qu’il a perdu les voix de Sarkis Sarkis et Mukheiber, et cela signifie que le mouvement a perdu près de 3000 voix, par rapport aux précédentes élections parlementaires de 2018, et les statistiques n’indiquent aucune progression dans le Maten. Au contraire, il y a un déclin significatif dans cette région et le CPL perdra un siège parlementaire dans cette circonscription.

    la source :
  • Sawt Beirut International