SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 February 2023, Friday |

Le dossier présidentiel entre dans l’orbite des discussions sérieuses entre l’Amérique, la France, l’Arabie Saoudite et le Qatar

Le dossier présidentiel est entré dans l’orbite des discussions sérieuses entre l’Amérique, la France, l’Arabie Saoudite et le Qatar, pour examiner comment sortir l’élection présidentielle du cercle de vide fatal et procéder à l’élection d’un nouveau président qui restaurera la vie politique au Liban.

Des sources familières avec l’atmosphère des réunions internationales indiquent que la discussion portera sur l’aide à apporter au Liban pour sortir de sa crise à travers l’élection d’un nouveau président et la régularisation de la vie politique dans ce pays à tous les niveaux.

Et les mêmes sources ont ajouté au « Sawt Beirut International », « L’Amérique ne veut pas interférer directement dans les élections présidentielles, et son rôle se limite à donner des conseils et à s’en tenir à ce qui est convenu entre elle et l’Arabie saoudite, la France et le Qatar. »

Quant à la France, les sources affirment que « Paris est consciente des données complexes au Liban, et des opinions mitigées, et de ce point de vue elle voit que les choses sont compliquées en raison de la rigidité des positions, et elle souhaite l’arrivée d’un président qui mette en œuvre les réformes requises et considère que sans ces réformes le Liban ne se relèvera pas. »

Selon les sources, « l’Arabie saoudite veut aider, mais il y a des conditions, que le président soit en dehors de l’équipe du « 8 mars », un président qui jouit des caractéristiques souveraines requises qui protègent le Liban et sa stabilité, loin de la politique de l’axe de la résistance qui a nui au Liban et à ses relations avec les États du Golfe, un président neutre qui éloigne le Liban de la guerre régionale et qui soutient les pays arabes et leurs décisions. »

Quant au Qatar, les sources estiment qu’il est d’accord sur ce qui lui est consacré entre la France, l’Arabie saoudite et l’Amérique, et ce qui lui importe est la stabilité du Liban et la dignité de son peuple, et il n’entrera pas dans les disputes politiques étroites.

Les sources confirment que cette réunion ne proposera pas les noms des candidats, et qu’elle servira comme une carte de sauvetage pour sortir le Liban de sa crise et le remettre sur la bonne voie, loin de l’atmosphère obstructive.

    la source :
  • Sawt Beirut International