SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 February 2023, Friday |

Le général Aoun s’approche de Baabda…Un accord global, incluant le poste de premier ministre

La neuvième session n’a pas réussi à élire un nouveau président pour la république. Les sessions des élections présidentielles sont devenues une farce contre la constitution, les Libanais et le statut de la présidence.

Plus la crise présidentielle s’intensifie, plus le commandant de l’armée, le général Joseph Aoun, a des chances d’atteindre Baabda. Pour les observateurs, le commandant de l’armée fait des pas réguliers vers Baabda, et bien qu’il n’ait pas annoncé sa candidature, il est devenu le prochain candidat le plus fort et le plus chanceux.

Les observateurs de l’élection présidentielle, par le biais de « Sawt Beirut International », estiment qu’aucun des candidats actuels, le représentant Michel Mouawad et le chef du mouvement de Marada, Suleiman Franjieh, n’a une réelle opportunité de monter sur le trône de la présidence, et que toutes les sessions électorales auxquelles nous assistons sont une perte de temps jusqu’à ce que le règlement soit accompli.

Les observateurs ajoutent : « Un règlement global est en cours de préparation, et il est encore dans sa phase initiale. Il est préparé de l’extérieur du Liban, et le terrain nécessaire est en train d’être préparé pour que le commandant de l’armée devienne président de la république, et cet accord n’inclut pas seulement la présidence de la république, mais aussi la présidence du gouvernement. L’objectif est de trouver l’équipe nécessaire pour mener à bien les réformes économiques, sans quotas ni favoritisme. »

Les observateurs soulignent que le cri lancé par le chef du Mouvement patriotique libre, le représentant Gebran Bassil, résulte de sa connaissance de ce règlement, et il veut améliorer ses chances pour faire partie de ce règlement, et obtenir des gains, ce qui est rejeté par les responsables de ce règlement.

    la source :
  • Sawt Beirut International