SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 January 2022, Saturday |

Le guide suprême de Téhéran ordonne à Nasrallah d’éclater la crise entre le Liban et l’Arabie Saoudite

Bienvenue dans la République iranienne du Liban 2. C’est ce que voulait le guide des mollahs et le responsable des milices iraniennes au Moyen-Orient, Ali Khamenei. Il a donné l’ordre au jeune soldat obéissant au Wilayat Al-Faqih, Hassan Nasrallah, de faire ouvrir les trompettes de la haine et du poison contre le Royaume d’Arabie Saoudite depuis le Liban, qui, grâce à Nasrallah et à son parti terroriste, est devenu un terrain fertile pour faire passer des messages de crime envers les pays frères du Golfe.

Dans ce contexte, des sources diplomatiques arabes ont indiqué que cette attaque menée par Nasrallah contre le Royaume d’Arabie Saoudite de manière offensive a fait reculer le cours des relations libanaises avec le Royaume et les pays du Golfe, et a aggravé les blessures de la crise politique interne au Liban et a tendu les relations avec les pays du Golfe.

De plus, les sources ont ajouté à « Sawt Beirut International » que l’attaque intentionnelle de Nasrallah contre le Royaume depuis le Liban indique clairement que plus d’un message iranien a été adressé aux Arabes, plaçant les Libanais comme otages des intérêts de l’Iran dans le conflit qui l’oppose actuellement aux Etats arabes du Golfe et aux Etats-Unis d’Amérique. Cela entraîne inévitablement les plus graves dommages à la situation au Liban, et pour les Libanais, des risques non calculés.

Aussi, les sources ont souligné que les paroles de Nasrallah, puis la diffusion d’images offensives dans ses zones d’influence et les sarcasmes sur le Royaume, provoqueront des réactions non calculées à la campagne de Nasrallah contre le Royaume, tant au niveau interne qu’au niveau arabe, et augmenteront l’isolement du Liban et affecteront le cours des solutions et de l’aide arabe et internationale, pour résoudre la crise financière et économique et sauver le Liban du désastre de l’effondrement.

Et les mêmes sources ont poursuivi : « L’Iran estime que ses négociations à Vienne ont échoué, et c’est pourquoi il a donné des ordres à Nasrallah pour aggraver la situation et allumer les flammes de la haine contre les pays du Golfe, et cela indique clairement que le Liban est occupé par l’Iran et dominé par le Hezbollah avec ses armes, et qu’il impose son contrôle sur la décision libanaise interne et externe. »

Les sources ont souligné que l’Arabie saoudite, ainsi que les États du Golfe, ne resteront pas les bras croisés face aux mensonges qu’il a fabriqués, et accuser l’Arabie saoudite de terrorisme est une attitude improductive. L’Arabie Saoudite a des actions claires et bonnes envers le Liban et les pays de la région, et son comportement l’atteste, alors que Nasrallah et son parti terroriste sont sur la liste des sanctions en raison de leurs crimes, au Liban, en Syrie, au Yémen et en Irak, en ajoutant à cela le commerce de la drogue et des pilules de Captagon.