SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2021, Wednesday |

Le mouvement patriotique libre extorque les libanais … Qu’en est-il de l’obscurité!

Après que le Conseil constitutionnel a décidé de suspendre l’application de la loi n ° 215/2021 (loi accordant à la société libanaise d’électricité une avance de trésorerie) publiée au Journal officiel dans le numéro 15/4/2021, objet de la revue mentionnée le 4 / 26/2021 21, et a publié une déclaration à cet égard, Parlez de menacer les Libanais d’obscurité, comme s’ils se prélassaient dans la lumière.

Chaque fois que le dilemme aigu de l’électricité et du rationnement revient au premier plan, comme l’histoire sans fin de la « cruche à huile », et avec lui les Libanais vivent un cauchemar depuis des années, il n’y a donc pas d’électricité si le paiement anticipé est C’est la même équation chaque fois que le Mouvement patriotique libre estime que ses demandes n’ont pas été satisfaites, puis il extorque les Libanais dans l’obscurité.

Le «courant» est sur le trône du ministère de l’Énergie depuis des années, donc il n’y a ni pouvoir, ni pouvoir, ni lumière, ni ceux qui pleurent. remplies, et les promesses ne sont restées que de l’encre sur le papier du ruisseau volant dans les airs. Querelles politiques et intérêts personnels, en fait, nombreuses demandes de renseignements sur les transactions et le courtage qui accompagnaient le dossier d’affrètement du navire, en plus du carburant frelaté.
S’agissant des navires électriques, le Liban a décidé d’empêcher les navires turcs qui lui fournissent de l’électricité de quitter son territoire, dans le cadre d’une enquête des autorités sur la possibilité de soupçons de corruption valant des millions de dollars pouvant conduire à la mise en accusation de responsables libanais.

La décision du tribunal prévoyait également de charger le ministère des Finances de s’abstenir de payer les sommes dues, ce qui sera dans l’intérêt des deux sociétés jusqu’à ce qu’elles s’engagent à verser 25 millions de dollars à l’État libanais, en plus de diffuser un rapport de recherche et enquête contre le ou les propriétaires des deux sociétés.

Face à cette énorme corruption et à l’exploitation du dossier par le «mouvement» dans un processus de chantage auquel nous assistons depuis des années, il faut se poser la question suivante: qu’en est-il du carburant, et allons-nous vraiment vers le total obscurité?

Des sources de la centrale thermique de Zouk confirment à «Sawt Beirut International» qu’il y a des quantités suffisantes de combustible pour sécuriser l’électricité, parlant étonnamment d’une tante globale menaçant les Libanais.

En réponse à une question sur la menace de fermer les centrales électriques, les mêmes sources répondent: «Demandez au Mouvement patriotique libre et à son président, Gebran Bassil, demandez au ministre de l’Énergie Raymond Ghajar, fidèle à Bassil, il y a un processus de chantage politique. cela se produit lorsque les revendications du mouvement sont rejetées, notamment en ce qui concerne l’avancée qui a été stoppée par le Conseil constitutionnel. ».