SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 May 2022, Sunday |

Le nombre élevé d’électeurs à l’étrangera donné l’espoir au peuple pour le changement

Après que le train électoral a réussi à dépasser ses gares externes et à enregistrer une augmentation significative des taux de participation à cet avantage, l’attention se tourne vers sa dernière gare interne dimanche prochain, puis devrait commencer à marcher vers la voie du changement attendu, suivant l’enthousiasme extraterrestre et sans précédent qui est devenu si évident que le nombre d’électeurs a dépassé toutes les attentes, ce qui a donné une impulsion définitive aux Libanais qu’il y a une possibilité d’une violation majeure des rangs du pouvoir, après qu’ils aient subi une certaine frustration par la méthode de formation de règlements et les appels au boycott par certains d’autres, en plus de créer une atmosphère de scepticisme que changer le système et suivre la résistance afin de frapper la voix punitive est impossible.

Le suivi de sources politiques confirme à « Sawt Beirut International » que la forte participation et remarquable à l’étranger exigeant publiquement un changement aura des répercussions positives sur l’intérieur libanais, ce qui a donné aux électeurs indécis l’espoir de commencer à reconstruire une nouvelle autorité politique propre, à travers l’intensité du vote, en particulier par la génération de jeunes qui ont été forcés contre leur volonté d’émigrer du Liban en raison des conditions difficiles laissant derrière lui un pays qui n’a pas de grandes ambitions, il est donc remarquable que ces jeunes aient voté pour des règlements. Ce qui inclut deux candidats qui n’ont aucun lien avec le système politique et la classe dirigeante qui a gouverné et contrôlé leur destin, leur avenir et les a amenés à la grande détérioration que nous avons atteinte dans tous les domaines, mais aussi ces sources indiquent qu’avec l’enregistrement de certaines scènes provocatrices de certains expatriés qui votent encore librement pour les participants au système et aveuglément, ces scènes seraient également une incitation pour le peuple libanais chez lui à voter massivement pour faire tomber ces gens qui représentent la corruption, la domination des milices et la couverture des armes.

Les sources considèrent que les élections législatives de cette session sont très différentes de toutes les élections précédentes, en raison des circonstances exceptionnelles qui affectent tous les citoyens sans aucune exception au pays et à l’étranger, à la lumière du système politique effronté qui continue de travailler à se recommercialiser au lieu de reconnaître qu’il n’a pas et ne sera pas en mesure de sauver le pays de ses problèmes, doit s’asseoir à l’écart et laisser le champ libre à de nouvelles personnalités ayant la capacité, la compétence et des programmes de sauvetage clairs afin de travailler pour sortir le pays du fond de l’enfer.

 

Les sources politiques ont souligné la grande précipitation qui est devenue claire pour les citoyens de la diaspora pour élire de nouvelles personnalités malgré leur manque de connaissance personnelle d’eux, en raison de leur manque de confiance dans tous les noms associés à l’autorité, d’autant plus que le prochain parlement a des tâches clés qui déterminent l’avenir du Liban de l’élection d’un nouveau président du parlement et de la nomination d’un président du prochain gouvernement et surtout de l’élection du prochain président.

 

Les sources craignent donc que l’autorité puisse exercer une pression sur les citoyens lors des élections de dimanche prochain, après avoir assisté à un changement dans l’humeur électorale libanaise à l’étranger, de sorte que ces sources appellent tous les organismes locaux et internationaux à surveiller le déroulement du processus électoral, à protéger les candidats et les électeurs dans le pays, soulignant ainsi le processus de dépouillement des votes et de publication des résultats.

 

En fin de compte, ce que le président Michel Aoun a demandé aux personnes présentes au ministère des Affaires étrangères lorsqu’il leur a rendu visite dimanche dernier en leur disant de se taire, n’affectera pas le peuple libanais opprimé, qui fera taire ce système par les urnes dimanche prochain et ne se taira certainement pas après cela.

    la source :
  • Sawt Beirut International