SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Le parti a tenue ses promesses à Bassil: « Il n’a rien avec nous »

Certains s’interrogent sur la relation entre le Hezbollah et le président du Courant patriotique libre après qu’il ait connu beaucoup de discussions dans la période précédant les élections législatives, mais pas comme avant, parce que le parti a donné à Bassil ce dont il ne rêvait pas.

Des sources parlementaires proches du duo chiite décrivent Bassil comme une exigence troublante, qui a utilisé la relation privilégiée du président Michel Aoun avec le Hezbollah pour améliorer sa situation politique, et à son tour le Hezbollah a été très silencieux sur les actions parfois puériles de Bassil.

Les sources ont déclaré à SBI « Ce qui a le plus dérangé le parti, c’est la façon dont Bassil a traité avec le président Nabih Berri, mais en fin de compte, Bassil a réparé sa relation avec Berri, mais pas gratuitement, mais à un coût électoral avec distinction, car Berri a accepté l’inclusion de candidats du mouvement patriotique libre sur les listes du duo chiite et lui a donné environ 5 à 6 députés ».

Selon les sources, le Hezbollah considère qu’il a tenu sa promesse à Bassil et ne peut plus offrir le plus, et le bal aujourd’hui dans le stade de Bassil après que Berri a été élu président de la Chambre des représentants, et ses exigences concernant le gouvernement ne sont pas justes, en particulier sa demande pour le ministère de l’Énergie, le Hezbollah n’accepte pas que le ministère de l’Énergie avec Basil reste le moins qui doit être fait pour l’environnement du parti, surtout après l’échec de Basil et de son courant à gérer « l’énergie ».

Les sources se soumettront finalement aux demandes du Hezbollah sur la nomination du prochain Premier ministre, la décision a été prise de renommer le Premier ministre par intérim Najib Mikati, car la scène ne peut pas se permettre de prendre et de répondre que le prochain gouvernement ne durera pas plus de 5 mois avec la fin du mandat du président Aoun, par conséquent, le Hezbollah ne fera pas une bataille féroce, même s’il favorise le re-cabinet de certains des ministres actuels.

Les sources soulignent que tout ce que Bassil fait au sujet de Mikati, n’est rien d’autre que d’améliorer les conditions auxquelles il n’a pas droit, et il se rend compte que sans le Hezbollah et le mouvement Ackla, il n’aurait pas eu 17 députés, mais jusqu’à présent, il refuse d’accepter sa nouvelle réalité, et le Hezbollah a décidé de ne pas entrer dans les batailles de Bassil et le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah a été clair après les élections, le dialogue pour sortir de la crise.

    la source :
  • Sawt Beirut International