SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 October 2022, Saturday |

Le plan du Hezbollah avec Mikati réussira-t-il à retirer Aoun du palais ?

A l’approche des élections présidentielles, le président Michel tente d’imposer son rythme dans la bataille électorale présidentielle dans l’espoir d’améliorer les chances de son gendre, le représentant Gebran Bassil, dans une tâche qui semble presque impossible, voire impossible. Cependant, les actions d’Aoun sont imprévisibles, surtout après qu’il ait estimé que le siège présidentiel était loin de son héritier, Gebran Bassil.

Afin d’éviter toute surprise que Aoun et son mouvement pourraient présenter, le Hezbollah élabore un plan serré avec le Premier ministre intérimaire Najib Mikati pour désamorcer toute conspiration à laquelle Aoun pourrait avoir recours.

Des informations spéciales pour « Sawt Beirut International » indiquent que le Hezbollah tente de persuader Mikati de former un gouvernement avec les exigences minimales souhaitées par Bassil, afin d’empêcher ce dernier de prendre le gouvernement démissionnaire comme prétexte et aussi pour empêcher qu’Aoun ne cède la présidence au gouvernement intérimaire, et ceci a été rapporté dans les couloirs du Palais républicain.

L’information dit que « Mikati n’est pas sur le point d’accepter toutes les demandes du gouvernement de Bassil, et il ne lui a pas donné ce qu’il voulait pendant le gouvernement actuel, mais le Hezbollah n’est pas sur le point d’entrer dans une confrontation pendant le règlement qui a commencé à mûrir entre les pays de la région, et il veut la sortie de Aoun d’une manière douce et la remise des pouvoirs à un gouvernement qui n’est pas résigné. »

Le Hezbollah ne veut pas Bassil ou le chef du mouvement Marada, Suleiman Franjieh, mais plutôt il veut un règlement régional qui lui permettrait de gagner quelques pouvoirs pour la secte chiite et lui permettre d’obtenir des positions en échange de l’acceptation du règlement qui apportera un président qui n’appartient à aucun axe, selon des informations privées.

L’information a révélé que le Hezbollah craint et ne garantit pas les actions de Bassil, et ne veut donc pas une aventure qui pourrait saper les ambitions du Hezbollah, et il intensifie ses efforts avec Mikati pour former un gouvernement complet avec des pouvoirs complets pour retirer les arguments de Aoun et Bassil. Quant aux détails de l’accord, il n’a pas encore mûri, car il amènera un président en dehors du cercle des candidats actuels.

    la source :
  • Sawt Beirut International