SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 September 2021, Monday |

Les conflits entre Maghdusheh et Anqoun

Ce sont les tuyaux des stations qui sont à l’origine du problème entre les chiites d’Anqoun et Maghdusheh, la capitale méridionale de la secte catholique romaine. Ce problème a presque anéanti la coexistence dans la région de Sidon Orientale, et parce que le système sectaire ne fonctionne qu’en présence de deux clercs, l’un chrétien et l’autre chiite, où la réunion folklorique s’est tenue dans la maison du représentant Michel Moussa.

Les habitants de Maghdusheh considèrent que ceux de l’entourage de la « résistance » font ce qu’ils veulent, et qu’ils ne tiennent compte d’aucune règle. Ces attaques se répètent dans plus d’un endroit… Elles ont eu lieu à Lassa et se produisent à Zaitarieh, la rue qui domine avec ses motos la zone de Jdaydeh dans Al Dahiyeh Al Janoubiyeh, aussi l’invasion de Beyrouth le 7 mai est la preuve de l’étendue de cette intimidation sectaire, et les gens ont averti que pas tout le temps ils peuvent tolérer ces actes.

La municipalité a établi un système de remplissage de carburant, et tous les habitants de la ville doivent s’y conformer. Cette décision municipale a provoqué la colère des habitants des villages voisins, qui l’ont considérée comme une décision politique partisane, et ils demandent : Qui a assuré l’approvisionnement en essence de ces deux stations à Maghdouche, alors que les stations voisines ont levé leurs tuyaux il y a quelque temps ? Ils demandent également quel est le rôle malveillant joué par le ministère de l’énergie par l’intermédiaire d’Aurour Feghali, qui a distribué les carburants en fonction de l’appartenance à un parti, et que le Courant patriotique libre est le seul à avoir l’avantage dans nos régions, et nous avons les noms de toutes les stations et les noms des propriétaires dans la région de Sidon orientale.