SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2022, Sunday |

Les dollars de la banque centrale sont épuisés… Maintenant, c’est le tour de l’or

Tout indique que les réserves de dollars de la Banque du Liban sont sur le point de s’épuiser. La hausse que le dollar a connue sur le marché noir n’est rien d’autre qu’un avertissement du pire.

Ceci est confirmé par des sources économiques à « Sawt Beirut International », qui affirment que les dollars de la Banque centrale se sont évaporés pour soutenir le gouvernement Mikati et son maintien jusqu’aux élections, mais il n’a pas été pris en compte que les dollars allaient disparaître si rapidement.

Les sources ont déclaré : « Après que Salameh ait promis à Mikati le versement de dollars pour maintenir son gouvernement en vie, aujourd’hui, il s’est retrouvé dans une impasse, et une fois de plus, l’autorité a traité avec insouciance le dossier financier et a sacrifié l’argent de la Banque centrale pour préserver ses intérêts. »

Les sources ont souligné que cette politique adoptée est le résultat du chantage exercé par l’équipe de Aoun par le juge Ghada Aoun contre Riad Salameh, ce qui a nécessité l’intervention de Mikati et un accord avec Aoun qui permettent à Salameh de pomper plus de dollars sur le marché. Mais aujourd’hui, avec la présence de la guerre russo-ukrainienne, la situation est devenue plus difficile par rapport à ce que Salameh avait prévu, il n’y a plus assez de dollars, ce qui prévient que le dollar va de nouveau sortir du contrôle de la Banque Centrale et se diriger vers des niveaux inattendus.

À la lumière de cette crise, on a parlé de la tendance de l’autorité à vendre l’or, et si ces spéculations sont correctes, selon des sources économiques, nous serons entrés dans une étape dangereuse et mauvaise, et le sort des marchés libanais ne peut être contrôlé si l’or est vendu, car il y a ainsi un risque que le Liban soit déclaré comme un État en faillite, et cela ouvre la porte à des chocs sécuritaires et économiques dont les conséquences sont inquiétantes.

Les sources soulignent qu’il n’y a pas de solutions, et comment cette classe corrompue peut-elle trouver des solutions, et elle est la raison principale de l’effondrement du pays. Ainsi il n’y a pas de solution sauf par une intervention financière et économique internationale qui met la main sur le dossier économique afin de gérer la crise et faire avancer le Liban avec le moins de pertes possibles.

    la source :
  • Sawt Beirut International