SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 May 2022, Wednesday |

Les installations de Tripoli ont été intentionnellement appauvries par certains politiciens!

Les répercussions tragiques du naufrage du «bateau de la mort» au large de Tripoli il y a une semaine interagissent toujours à la lumière de la recherche continue des corps des victimes dont un grand nombre est toujours disparu. Et les gens continuent de lancer des cris et des demandes pour accélérer la recherche des corps de leurs enfants et de leurs proches pour les enterrer.

Il est remarquable qu’au lieu de tenir immédiatement après cet incident une session du Conseil des ministres consacrée à discuter de cette tragédie, la session a eu lieu plus de 60 heures après le naufrage. Le gouvernement a décidé de former un comité dirigé par le vice-Premier ministre, Saadeh Al-Shami, pour préparer un projet de loi visant à établir un conseil pour le développement du nord et de le présenter au Conseil des ministres dès que possible.

Des sources politiques de Tripoli, via Sawt Beirut International estiment que les décisions du cabinet ont été très timides face à la grande tragédie qui s’est produite, et ont noté que l’aide que la Commission supérieure de secours reste très faible face à la l’horreur de la catastrophe.

Les sources ont souligné que la question de la formation d’un comité pour établir le Conseil du Nord n’est que de simples analgésiques pour une maladie incurable.

Les sources regrettent ce que la classe politique a fait, car elle l’a délibérément négligée et marginalisée et a arrêté ses nombreuses ressources importantes, qui sont encore disponibles jusqu’à présent: le projet de zone économique exclusive qui a été établi il y a des années, l’Exposition internationale Rachid Karami, qui est largement négligée, malgré la demande pour son inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en plus de la raffinerie de Tripoli, qui est considérée comme l’une des principales ressources en cas d’activation, ainsi que du port de la ville, qui est une installation importante.

Les sources de Tripoli disent: « Nous n’avons pas besoin d’un Conseil de développement du Nord pour fournir une aide qui ne dure pas mais tout ce que nous demandons à ce gouvernement, en tant que gouvernements successifs, c’est de reactiver les installations de base. »

Les sources ont annoncé qu’il existe des groupes politiques bien connus qui négligent délibérément Tripoli et le nord en refusant de payer des cotisations spéciales à la ville et en la privant des composants et des droits les plus élémentaires des citoyens.

Les sources de tripoli concluent en appelant à la réactivation de toutes les installations et ressources importantes de Tripoli, car cela offrirait des opportunités d’emploi aux habitants du nord en général, les sortirait du cycle de la faim et de la misère.

    la source :
  • Sawt Beirut International