SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Les sources présidentielles pour SBI: L’accord d’Israël de retourner à Naqoura signifie que des progrès substantiels ont été réalisés

Après la visite du médiateur américain dans le dossier de la délimitation de la frontière entre le Liban et Israël, Amos Hochstein, au Liban, les responsables attendent la réponse d’Israël à ce que lui a dit le médiateur concernant la position à laquelle adhère le Liban. Des sources présidentielles ont déclaré que Hochstein ne doit pas nécessairement se rendre en Israël, mais que ce qu’il transporte du Liban peut lui être communiqué par les canaux américano-israéliens.

Les sources ont indiqué à « Voice of Beirut International », qu’il n’exclut pas que Hochstein se rende également en Israël. Mais ses navettes entre les deux pays s’arrêteront lorsque les négociations sur la démarcation débuteront au siège des Nations unies à Naqoura et parrainées par celles-ci, à condition que la médiation américaine se poursuive. Si Israël accepte de retourner à Naqoura, cela signifie que des progrès substantiels ont eu lieu et que les négociations vont avancer, mais il a été noté qu’il y a un silence officiel libanais sur ce que le Liban a informé des détails de sa position au médiateur américain, compte tenu de la l’exactitude et la sensibilité du problème.

Hochstein a promis aux responsables libanais une réponse rapide à la position libanaise, qui semble plus souple par rapport à l’abandon de la ligne 29, tout en s’en tenant à l’équation du champ « Qana » pour le Liban et du champ « Karish » pour Israël. Par conséquent, le Liban n’abandonnera jamais le champ de Cana. Les contacts américano-israéliens tournent à travers la communication privée que Hochstein suit afin de rapprocher les points de vue. Il est important de surveiller la performance d’Israël au cours de cette étape après avoir été informé de la réponse du Liban. Ce qui est important, c’est le résultat global de la négociation, qu’il s’agisse de chiffres ou de lignes.

Des sources occidentales ont indiqué que l’ONU s’intéresse à la position libanaise, d’autant plus qu’elle reprendra son rôle de parrainage des négociations si Israël accepte. Les sources considèrent que les Nations Unies n’interféreront pas dans la médiation au fur et à mesure que la médiation et les idées seront présentées, mais s’efforceront d’héberger et d’enregistrer toutes les positions qui seront exprimées lors de la négociation.

Les sources estiment que l’ONU considère l’accord sur la négociation comme une occasion supplémentaire de renforcer la stabilité qui prévaut dans le sud et un climat de confiance, qui se reflétera positivement sur l’exploration et l’investissement pétroliers, de sorte que les entreprises concernées ne viennent pas dans des conditions de conflits ou de mésententes susceptibles de déstabiliser la sécurité par crainte de perdre leurs actifs et leurs investissements.

    la source :
  • Sawt Beirut International