SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 May 2022, Tuesday |

L’Initiative koweïtienne est le chemin vers le salut

Une initiative de ce genre sera le dernier avertissement arabe au Liban, ou plutôt au personnel politique au pouvoir, le papier du Golfe porté par le ministre koweïtien des Affaires étrangères, les mettra à l’épreuve, soit prouver qu’il peut ramener le Liban dans l’étreinte arabe – et cela est exclu – soit le Hezbollah lui impose comme d’habitude sa parole et empêche le peuple de se saluter.

« Je suis ici pour sauver le Liban. »

Avec cette phrase, le ministre des Affaires étrangères du Koweït a commencé sa visite pour sortir le Liban du fond, les États du Golfe ont toujours été les premiers à résoudre toute crise à laquelle est confronté notre pays, le Liban, et ont toujours été les premiers à aider ce pays.

Aujourd’hui, à travers cette initiative, qui est l’étape vers le salut du Liban, nous, en tant que Libanais, devons saisir cette occasion pour faire face au cancer appelé le « mandat du Faqih ».
‏⁧‫
« Une occasion de renforcer la confiance entre le Liban et son environnement arabe », oui, c’est la dernière chance pour rétablir la paix à Beyrouth, les dirigeants et le peuple devront prendre cette initiative sérieusement.
Il est clair qu’il existe des « mesures strictes » arabes pour mettre en œuvre les dispositions de l’initiative koweïtienne, sinon la zone des relations arabes avec le Liban s’étendra et retirera les missions diplomatiques opérant sur son territoire, à la possibilité de prendre des mesures arabes liées à l’arrêt de la réception des exportations libanaises et à la restriction des transferts financiers vers et depuis le Liban, donc nous ne rêverons pas en tant que Libanais de réaliser toute reprise politique et économique en cas d’échec.

La survie du peuple libanais est entre les mains du Hezbollah, ce dernier est celui qui contrôle les décisions de l’État. Le papier arabo-koweïtien est clair dans ses termes, pour sortir le Liban de l’état d’effondrement , de mettre fin à l’état de dépendance et de tutelle iranienne, de la reprise politique, économique et sociale (« la dernière » ce que veut le Hezbollah), et l’initiative avec ses termes reste un rêve à faire échouer pour le salut souhaité.

« Le Liban n’est pas disponible actuellement. Ils l’ont livré pour combattre au nom de l’Iran. »

Les préoccupations du Hezbollah sont « régionales » et non libanaises, et donc « l’échec » est le sort de l’initiative koweïtienne, parce que les pôles des Libanais sont plus faibles que de l’affronter et l’hégémonie iranienne sur le Liban, ils ont pillé le pays, et perturbé ce dernier par le dessaisiseement du Bitar, puis l’ont repris au nom du sauvetage pour garantir de l’argent pour la finance ! L’initiative koweïtienne, reste au seuil du miracle divin seulement.

Les articles koweïtiens représentent la dernière occasion de reconnecter le Liban avec son environnement arabe et l’environnement international, c’est l’intérêt de tous et pas seulement du Liban, d’avoir les meilleures relations, avec les frères arabes qui s’intéressent à la stabilité au Liban et à l’ouverture d’une nouvelle page pour aider tous les Arabes à la cohésion interne. Alors l’autorité ose-t-elle répondre au document de sauvetage koweïtien avant qu’il ne soit trop tard?

    la source :
  • Sawt Beirut International