SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

Maher al-Assad a fait de la Syrie un cimetière pour les dirigeants du Hezbollah

Au cours de son chemin sanglant, le Hezbollah n’a pas été témoin de ce grand nombre de morts, en particulier pendant l’occupation israélienne du Liban ou pendant la guerre de juillet, car le parti a perdu ses meilleurs dirigeants en Syrie.

Les observateurs de la guerre syrienne ont révélé à Sawt Beirut International (SBI), que le parti a perdu ses dirigeants les plus forts qui ont acquis une grande expérience militaire pendant la guerre avec Israël, mais la guerre syrienne, en particulier les guerres des mafias et des vols ont éliminé la plupart de ces dirigeants qui sont allés vers le laid et le vol et ont conclu des accords suspects avec le commandant de la 4ème division, le frère de Bachar al-Assad, Maher al-Assad, qui a buté un grand nombre d’entre eux.

Les observateurs disent que la Syrie est devenue un cimetière pour les dirigeants du Hezbollah et que le parti souffre d’un manque de qualité de dirigeants formés, le grouper qui a reçu une formation de haute précision des Gardiens de la révolution iraniens, n’existe plus, en particulier ceux liés à l’assassinat du président martyr Rafic Hariri, car ils ont été tué un par un.

Selon les observateurs, Maher al-Assad était destiné à se débarrasser des dirigeants du Hezbollah, en accord avec une unité spéciale russe spécialisée dans la surveillance des mouvements des chefs de parti, qui informe la 4ème division où ils se trouvaient.

Les sources ont déclaré que le quatrième vdivision avait tué un bon nombre de dirigeants du Hezbollah, fournissant même parfois à certains opposants des informations militaires secrètes sur les dirigeants du Hezbollah et préparant des embuscades visant à les assassiner.

Selon les informations des observateurs, les membres du Hezbollah craignent de contourner un territoire syrien, l’une des raisons pour lesquelles le parti se redéploie à l’intérieur du territoire syrien est de réduire les pertes, et certains éléments et dirigeants sont maintenant à la disposition et à la protection des milices iraniennes.

    la source :
  • Sawt Beirut International