SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 16 October 2021, Saturday |

Nasrallah négocie directement avec les Israéliens

Ce que Hassan Nasrallah, le chef de la milice du Hezbollah, a dit dans son dernier discours est très dangereux.Il a clairement négocié avec les Israéliens et leur a demandé qu’ils fixent de nouvelles règles d’engagement. Il s’est adressé directement aux Israéliens sachant que les affiliés au Hezbollah accusent le lointain et le proche, s’ils ne sont pas d’accord avec eux, d’être un traitre et ils renvoient les accusés aux tribunaux iraniens dans leur imagination et procèdent à l’attribution de certificats de bonne conduite patriotique aux personnes.

Même pendant la tutelle syrienne du Liban,personne n’a osé s’opposer, même en privé,à la présence du régime Assad au Liban,jusqu’à ce que Bkerké, dans l’appel des évêques en septembre 2000,a exigé la sortie de l’armée syrienne… Après cela, la réunion de Qornet Shahwan a porté le flambeau, et sa demande est devenue la demande de tout Libanai libre. Aujourd’hui, Bkerké réclame la libération de la légitimité de l’occupation iranienne, et ainsi les affiliés à Hassan Nassrallah l’ont considéré un traitre.

La question posée par un Libanais de Hasbaya: Quel est l’intérêt des chars de résistance lancés par le Hezbollah si les Israéliens sont envoyés dans des abris et que les Libanais sont sans eau, sans électricité,et même sans abris?

Malgré la simplicité et le réalisme de cette question, elle résume de nombreux chapitres de la scène libanaise.Il y a ceux qui travaillent par conviction ou par intérêt pour le Liban, afin de ne pas tenir les armes du Hezbollah pour responsables de la crise et de la lier à la corruption et à la mauvaise gestion du pays.La réponse est très simple: s’il vous plaît, assurez l’eau, l’électricité, le diesel, l’argent, un hôpital et une école pour le peuple libanais.Les Libanais essaieront peut-être d’oublier ce que vous dites.Quant à autre chose, la réponse sera: c’est assez,mettez fin immédiatement à l’occupation iranienne au Liban.

Au Liban, le citoyen Elie Heikal a été détenu pendant une semaine entière, accusé d’avoir trouvé une cartouche de balle de 9 mm dans sa voiture.Deux heures avant que le lanceur des missiles complets avec son équipement, appartenant au Hezbollah, ne soient retrouvé.

Tout au Liban s’effondre, et le seul parti prêt à remplacer réellement l’État effondré est le Hezbollah.Les banques se sont effondrées et « Al Qard Al Hassan » a pris leur place.Et les ministères se sont effondrés, et ont été remplacés par la carte Sajid.L’État n’importe pas de carburant, mais le parti le fait.L’État paie les salaires de ses services de sécurité en livres libanaises, mais le parti paie à ses membres la moitié des salaires en dollars par mois et en espèces, comme le dit Nasrallah.

La seule différence entre le moment du martyre du Premier ministre Rafik Hariri et l’explosion du 4 août, est qu’en 14 février, il y avait une volonté et cooperation locale avec une position internationale, à la suite de laquelle l’armée de Bachar a quitté le Liban, et le Tribunal spécial pour l’affaire a été approuvé.Quant au 4 août, la préparation et la position internationales sont connues à tous les niveaux arabes et internationaux, mais elles manquent de préparation interne, qui n’existe malheureusement pas.