SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 12 August 2022, Friday |

Port de Beyrouth… Mon Etat a fait ça!

Souvenez-vous des victimes et des responsables de leur meurtre, souvenez-vous bien d’eux, et regardez l’effondrement du témoin silencieux du crime du 4 août 2020. Voici l’État libanais, à quelques jours du deuxième anniversaire de l’explosion d’août, réussissant à effacer la vérité et à éliminer les traits du crime.

Quelques jours avant le souvenir de l’explosion du « 4 août », un nouveau crime commis aujourd’hui par l’autorité, visant à frapper la mémoire collective par l’effondrement d’une partie de la partie nord des silos à blé du port de Beyrouth touché par une explosion.

Le feu qui s’est déclaré il y a plus de 3 semaines et qui n’a pas été traité est ce qui nous a amené ici et les silos ne sont pas effondrer une fois totalement.

20 mois après le crime du 4 août et le criminel n’a pas été tenu responsable, la vérité est devenue connue et notre demande est la responsabilité et même s’ils détruisent le témoin silencieux sur la scène du crime, ils ne pourront pas frapper notre mémoire. Nous sommes les témoins vivants de leur crime.

Si une partie des silos est tombé la vérité ne tombera pas… Entre justice et injustice, définitivement le 31/07-2022, mon Etat l’a définitivement fait.

L’Autorité des nitrates continue d’imposer sa volonté d’effacer les caractéristiques du crime de l’explosion du port de Beyrouth et d’empêcher l’accès à la vérité sur le crime du 4 août. Les silos sont tombés dans le port et leur obstruction au processus judiciaire a empêché tout fonctionnaire d’être tenu responsable.

    la source :
  • Sawt Beirut International