SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 October 2022, Thursday |

Qu’en est-il de l’enquête de l’explosion du port?

Le Hezbollah mène des consultations pour perturber les enquêtes sur l’explosion du port de Beyrouth et le dessaisissement de l’enquêteur médico-légal, après 20 mois d’enquêtes. Et aujourd’hui il n’y a pas de résultat.. L’homme politique libanais semble être en guerre contre la justice, la colère du Hezbollah contre le juge Tarek Al-Bitar est-elle causée par l’implication de l’Iran dans cette crime, cette dernière est-t-elle la principale cause du bombardement des enquêtes ?

Dans de nombreux cas, le duo « mouvement Amal et Hezbollah » entrave les enquêtes sur l’explosion du port après qu’Interpol a arrêté le chilien « Moreira » qui a révélé l’implication de l’Iran dans l’explosion, les Gardiens de la révolution ont expédié des nitrates du port de Butte en Géorgie au port de Beyrouth, ce qui justifie « l’intransigeance » bilatérale par rapport aux enquêtes.

Ni le condamné n’est derrière les barreaux et le témoin n’y a assisté !

L’histoire a commencé avec la réticence du président à signer les formations judiciaires, avec la révélation que l’Iran a envoyé les nitrates à Beyrouth, où le Hezbollah les a stockés dans le port.

Le Hezbollah continue de perturber les enquêtes sur l’explosion du port de Beyrouth, permettant effrontément à la milice Hassan Nasrallah de ramasser des nitrates dans le port de Beyrouth pour juger l’industrie nucléaire aux dépens des Libanais, si obstinément combattre toutes les enquêtes sur la question du port, donc les questions abondaient, vous êtes ceux qui entravent l’enquête judiciaire sur le bombardement du port de Beyrouth? Et avec lui changeant les coroners un par un? Et les nominations à la magistrature ? Comment pouvez-vous fermer les yeux sur l’horreur de ce que votre système a fait?

Ce qu’il faut aujourd’hui, c’est sortir les enquêtes des griffes de la milice du Hezbollah et de ses associés, sous le règne du Hezbollah et son système corrompu, les Libanais paient le prix du port de Beyrouth au port de Tripoli, parfois à cause des armes et des nitrates du parti et à d’autres moments à cause de l’affament des Libanais à travers son système corrompu.

Du port de Beyrouth au port de Tripoli, le criminel est un et connu, un État corrompu dirigé par des mollahs iraniens a tué, insulté et affamé ses citoyens et poussé les plus pauvres à monter à bord de bateaux de la mort pour échapper à la mort d’un autre inévitable, et gaspillé le sang de 200 Libanais .

    la source :
  • Sawt Beirut International