SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 23 October 2021, Saturday |

Révolution historique de Shwayya

L’organisation, dont l’un de ses membres a participé à l’assassinat du martyr Rafik Hariri en 2005, celle qui a provoqué la guerre de « Si je savais » en 2006,qui a envahi Beyrouth en 2008,qui a tué des Syriens depuis 2011 et qui a apporté du nitrate d’ammonium à Beyrouth en 2013 qui a explosé dans le centre de la capitale en 2020, ne peut pas être considéré une organisation de résistance. C’est une organisation terroriste.

L’humiliation que le monde entier a vue aux yeux des miliciens du Hezbollah représente pour nous, en tant qu’Arabes, un moment historique montrant la position du peuple libanais qui rejette les pratiques du Hezbollah sachant que ce parti ne fait pas de résistance à l’ennemi, mais envoie seulement des messages iraniens.

Et le Hezbollah, qui a emporté ses absurdes lance-roquettes pour réaliser les messages iraniens, a reçu la réponse du peuple libanais qui ne veut pas que ses régions soient violées,et menacées par la réponse israélienne.

Tous les Libanais devraient faire ce que les habittants de Shwayya ont fait.Et dès qu’ils voient une voiture suspecte appartenant au Hezbollah, et tentant de leur faire du mal, ils doivent agir.Les voyous de ces milices ont répondu en attaquant certains civils et en accusant les gens de travailler pour Israël.C’est la réponse des faibles car le parti sait que sa base populaire n’existe pas et le peuple le rejette.

La déclaration scandaleuse publiée par le Hezbollah après l’incident portait un message important qui doit être abordé.Le parti a admis qu’il met en œuvre les agendas de l’Iran et qu’il a bombardé des zones ouvertes, ce qui signifie qu’il ne veut pas nuire à une armée qu’il appelle l’armée ennemie, mais plutôt que le Hezbollah exécutait l’ordre venant de l’autorité de Téhéran.Il emmènait les voyous vers les frontières afin de causer du mal au Liban et à son peuple et de jouer avec le sort d’un peuple qui en a marre des destructions qui lui sont causées suite à une réalité très douloureuse.

La conclusion figure clairement dans ce que Bahaa Hariri a écrit lorsqu’il a expliqué les faits tels qu’ils sont: Le Hezbollah terroriste ne se soucie pas du peuple libanais. Au contraire, le Hezbollah prend le Liban en otage pour son propre bénéfice.Les résolutions internationales doivent être appliquées immédiatement et les armes du Hezbollah, qui constituent une menace pour la sécurité de tous les Libanais, du sud au nord, doivent être retirées.

Les tirs de roquettes depuis Hasbaya est une preuve sur la nature de la crise souveraine au Liban et L’approche qui expose non seulement le système qui la soutient au Liban, mais aussi l’incapacité de la FINUL et la complicité de la communauté internationale, que la France motive en ignorant l’occupation iranienne du Liban.Le Liban est un pays occupé, et il n’y a pas de réforme, pas d’économie, et pas de sécurité sous l’occupation, car cette occupation à travers ses outils, au premier rang desquels le Hezbollah, perturbe tout au Liban, et rend impossible de le considérer comme un Etat.