SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 February 2023, Saturday |

Sources diplomatiques : Le Liban est entré dans une nouvelle phase

Face à l’accélération des événements qui se déroulent au Liban, il semble que des décisions fatidiques aient été prises au niveau international concernant le Liban, ce qui indique un mouvement diplomatique actif centré sur le Hezbollah et ses armes et son hégémonie sur l’Etat libanais.

D’autre part, les opposants parient sur la reprise des négociations de Vienne, pensant qu’il y a un rapprochement américano-iranien, et c’est une vision erronée des choses, notamment au Liban, car certains pensent que l’Iran n’abandonnera pas le Hezbollah.

Dans ce contexte, des sources diplomatiques indiquent à « Sawt Beirut International » que les négociations de Vienne sont limitées à la question nucléaire iranienne, et que l’administration américaine négocie uniquement sur le nucléaire et n’acceptera pas l’inclusion de toute question en dehors du champ du nucléaire iranien.

Les sources confirment que le Hezbollah et ses armes sont pour l’administration américaine une arme terroriste, et l’Amérique ne négociera pas avec le terrorisme, et c’est l’un des constants axiomes de Washington, et elle est parfaitement consciente que le Hezbollah fait obstacle au progrès au Liban. Par conséquent, l’administration américaine neutralise le Hezbollah et s’abstient de négocier afin que le Liban ne soit pas utilisé comme une carte de pression par le régime iranien.

En outre, les sources disent et révèlent qu’il y a une vision commune occidentale et arabe qu’il est temps pour le Liban de restaurer sa santé et sa souveraineté, et cela ne se produira pas à moins que la main du Hezbollah soit retirée des décisions de l’État libanais, et les premiers signes de cette vision se sont manifestés dans le boycott. Cette question était inévitable, et c’est le premier pas pour affronter le Hezbollah, qui est soutenu par l’Iran.

Et les sources ont ajouté : « Bien que les États-Unis et la France soutiennent le gouvernement de Najib Mikati, ils sont absolument certains que Mikati ne peut pas mener à bien les réformes requises, mais le plus important pour les États-Unis et la France est de tenir les élections législatives à temps, et de créer une atmosphère d’opposition au Hezbollah pour mettre fin à son contrôle du Liban et du sort de son peuple. »

Les sources poursuivent : « Il y a des jours difficiles qui vont passer sur le Liban, mais finalement les changements nécessaires se réaliseront, et le Liban pourra au moins créer un nouvel équilibre anti-Hezbollah, et cela rétablit une partie de l’équilibre interne, et alors le Hezbollah ne peut pas imposer ses décisions à l’État. »