SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 February 2023, Thursday |

Un ancien aouniste révèle l’état du Courant patriotique libre

« Nous sommes sortis du cercle tracé par l’ancien ministre Gebran Bassil et l’héritier du « Courant patriotique libre », dans lequel il définissait les cadres de la liberté d’opinion dans le parti et il se limitait à ses ambitions d’atteindre le premier présidence, et quiconque essaie de le briser entre dans la catégorie de « ceux qui sont hors de l’obéissance » et est leur sort est l’expulsion », un aouniste sortant a expliqué en notant que le nombre d’expulsés augmente et leurs noms sont divulgués aux médias avant le procès qui indique la personne qui prenait la décision.

L’ancien aouniste a déclaré à « Sawt Beirut International » que l’influence du Mouvement patriotique libre a diminué dans son environnement et au niveau des partisans, et cette affaire a affecté sa situation avec ses alliés.

Il a ajouté que « cela s’est reflété dans sa capacité à imposer ses diktats ou ses conditions, notamment à son allié, le « Hezbollah », qui ne compte plus sur la force populaire des « Oranges ». Il est devenu clair que le parti vit dans un isolement interne, au niveau des composantes de la société libanaise dans ses différentes sectes. »

Il a souligné que « Bassil essaie de mettre en avant plusieurs slogans qu’il remplace lorsque le besoin s’en fait sentir, en termes de tentatives de se présenter comme un défenseur des déposants et de la responsabilisation des corrompus. C’est après l’expiration de ses anciens slogans prétendant protéger les chrétiens. »

En conclusion, les Libanais resteront coincés à la merci des intérêts présidentiels de Bassil, ce qu’il ne semble pas être réaliser. Et c’est à un moment où le Hezbollah cherche à compléter son agenda, qui était rempli de vides suite au trouble du régime du velayat-e faqih, malgré les assurances du secrétaire général adjoint Sheikh Naim Qassem sur la situation en Iran, selon ce qu’il a récemment déclaré après son retour de sa visite à Téhéran.

    la source :
  • Sawt Beirut International