SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 September 2022, Monday |

Un seul bureau de vote pour les Libanais à Dubaï

Quelques jours nous séparent du droit de vote des expatriés selon une loi assez équitable quant au choix de leurs représentants sur tout le territoire libanais. Et cela après avoir été apaisés par une proposition de vote pour 6 représentants pour les cinq continents ce qui faisait de leurs voix un simple « folklore » à la hauteur des festivals et conférences organisés par le ministère libanais des Affaires étrangères lorsque le représentant Gebran Bassil était en charge de ce portefeuille. En Afrique, au Canada, aux États-Unis ou encore en Amérique latine, ces tours sont transformé en un cauchemar qui menace les sièges du « courant » en 2022 après la fermeture de ses urnes.

Avec le niveau élevé d’accusations, de trahison et de pression par des agressions physiques contre des personnes, comme cela s’est produit avec le candidat au siège chiite dans le district de Baalbek-Hermel et des retraits dans le district susmentionné et dans d’autres districts, ainsi que la concurrence entre membres d’une même liste, les prochains jours dévoileront une partie de la carte politique du nouveau parlement au cas où les opérations de vote survivraient aux complications dont parlaient les expatriés.

« Sawt Beirut International » a interviewé Charles Jeha, président du Conseil des affaires libanais à Dubaï et aux Émirats du Nord. Jeha a estimé qu’il existe de nombreuses lacunes dans le processus d’inscription des expatriés dans divers pays du monde et bien sûr aux Émirats arabes unis, en particulier à Dubaï, qui n’a qu’un seul bureau de vote qui ne peut pas accueillir le nombre d’électeurs inscrits à savoir c’est environ 21 000 électeurs.

Il a souligné que le taux de participation en 2018 a atteint environ 50 %, mais les indicateurs montrent aujourd’hui que le pourcentage peut atteindre plus de 60 %, et la raison est due au désir de changement après l’effondrement et en plus des appels des rassemblements d’expatriés pour exiger l’effet de ce changement par le vote de masse.

Il a noté que nous avions espéré que le ministère libanais des Affaires étrangères adopterait l’approbation du ministère des Affaires étrangères des Émirats arabes unis en ce qui concerne la conduite du processus électoral dans le Centre international de Dubaï, qui peut accueillir facilement des dizaines de milliers de personnes, en plus d’avoir tous les exigences logistiques requises pour faciliter le processus de vote, mais malheureusement, la question n’a pas été traitée de manière logique et un centre a été annoncé, il s’agit du Consulat général.

Il a ajouté: « Nous sommes prêts à aider à faire de cet événement national un succès, mais la base est désormais axée sur la gestion du centre dans l’espoir qu’il n’y ait pas d’objectifs innocents derrière ce qui s’est passé qui pour affecter la participation électorale et réduir le nombre d’électeurs. »

Jeha a considéré que la majorité à Dubaï appelle à la culture, à la civilisation et à la paix au Liban, ainsi qu’à des relations fraternelles normales. Il a noté qu’il y a de nombreux expatriés à Dubaï qui ne se sont pas inscrits parce qu’ils veulent voter sur les terres libanaises et dans leurs villes, et il espère que les choses se dérouleront dans une atmosphère démocratique et qu’il n’y aura pas de complications et d’obstacles.

    la source :
  • Sawt Beirut International