SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Une catastrophe humaine tragique frappe le Nord….et le système en place en est responsable

Une fois de plus, le Nord, et Tripoli en particulier, est témoin d’une tragédie humaine, représentée par le naufrage du « bateau de la mort » au large de la ville portuaire, qui transportait une soixantaine de personnes, dont la plupart sont des familles et des enfants. Il est à noter que cet incident, qui n’est pas le premier du genre et ne sera certainement pas le dernier au vu de la souffrance du peuple libanais, a lieu en plein mois de Ramadan, qui est censé être le mois de la pitié, mais malheureusement, il semble qu’il n’y ait aucune pitié dans le cœur et la conscience de cette autorité indifférente à la douleur et à l’oppression de son peuple.

Par conséquent, le responsable direct de cette catastrophe humaine, qui a coûté la vie à de nombreux innocents, est ce système dirigeant qui s’est empressé, après la survenue de ce désastre, de publier des déclarations le dénonçant comme s’il n’avait rien à voir avec les conditions sociales et économiques du pays, qui ont conduit à pousser ces personnes à émigrer en raison du désespoir, de la frustration et de la pauvreté, comme d’autres qui ont migré avant eux pour se jeter dans la mer en direction de l’inconnu, et chercher une vie meilleure pour eux et leurs enfants.

Tripoli, la ville des sciences et des chercheurs, de laquelle proviennent les personnalités les plus importantes, est devenue la ville la plus pauvre en général, sachant que le pourcentage de milliardaires dans cette ville est le plus élevé. Malgré cela, ils ne se sont pas occupés d’entreprendre des projets de développement – sociaux – éducatifs – pour assurer des emplois aux habitants de cette ville. Malheureusement, ces riches ne se contentent que de donner des aides aux habitants de leur ville et parfois de leur donner une « boîte de rationnement » afin qu’ils restent à leur disposition et les servent pendant les élections, sachant que cette aide ne peut les aider que pendant quelques jours.

Mais quelles que soient les circonstances de cet incident, le résultat est connu, à savoir que le système politique au pouvoir est celui qui a provoqué ce désastre en privant ses citoyens des nécessités minimales de la vie, depuis le pain et la sécurité alimentaire jusqu’à la santé, l’éducation, l’électricité, l’eau, la sécurité et la sûreté, et tout cela a conduit le peuple libanais à une situation de désespoir, ainsi, lorsque le responsable dans une famille n’est plus en mesure de répondre aux besoins de sa famille, il cherche à retrouver un espoir qui le sortira de sa réalité, même s’il est obligé de traiter avec les mafias de contrebande connues et répandues, mais il semble que ces gangs ont une couverture sécuritaire et judiciaire de sorte que nous n’avons pas été témoins qu’une de ces personnes sera arrêtée, jugée ou tenue responsable.

Par conséquent, cette classe dirigeante est responsable de la migration de nos jeunes et de la dispersion de nos familles, afin de satisfaire ses intérêts et son égoïsme aux dépens de son peuple, de sorte que la vie est malheureusement devenue insupportable en sa présence, après que nous vivions dans un état de désespoir, de frustration, de dégoût et de peur du futur.

Alors, après toutes les atrocités que nous vivons, cette classe ne peut en aucun cas être réélue, car le moment du jugement est proche.

    la source :
  • Sawt Beirut International