SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 July 2022, Tuesday |

Une dispute au sein du « Courant Patriotique Libre »…Que se passe-t-il entre Bou Saab et Bassil ?

La situation du bloc «Le Liban fort » ne semble pas en bon terme  avec le représentant Gebran Bassil, suite aux divergences qui ont prévalu après les résultats des récentes élections législatives, notamment au niveau du Metn, Jezzine et Jbeil, ont pesé lourdement au sein du bloc.

Chacun se dresse sur son arme et attend sur le coude et attend l’autre.La dernière réunion du bloc, selon des sources bien informées, a été bruyante, et les voix et les critiques se sont élevées, et le processus de lavage des cœurs n’a pas encore abouti.

Les sources ont déclaré à « Sawt Beirut International » : « Le différend portait sur le fait de laisser les parlementaires, et laisser la liberté de voter pour le président Nabih Berri, ce qui a conduit à de longues discussions qui se sont soldées par des disputes. Certains, avec la décision du bloc, considéreront le chef du mouvement a perdu la capacité de représenter les députés du bloc.

Selon les sources, « Certains ont critiqué l’idée d’adopter la candidature de Sajia Attia, car il est hors courant, alors le député Elias Bou Saab s’est empressé de se présenter à la présidence du parlement, ce qui n’a pas plu à Bassil, malgré la promesse qu’il avait faite à Bou Saab avant les élections législatives.

Par sa candidature au poste de vice-président du conseil, mais après les élections, la position de Bassil a changé, car il ressentait un grand mécontentement face au comportement de Bou Saab.

Les sources ont souligné que Bassil et certains représentants du bloc proches du leader du courant patriotique libre, n’ont pas préféré le député George Atallah parce qu’il est dans l’orbite de l’obéissance à Bassil, contrairement à Bou Saab, qui semble être en dehors du bloc, et agit comme s’il s’agissait d’une force indépendante, mais pour les nécessités du besoin, il est resté au sein du bloc par respect pour le président Michel Aoun.

Les sources ont indiqué que le représentant Ibrahim Kanaan a soutenu la candidature de Bou Saab, et a exigé d’aller jusqu’au bout avec cette nomination, citant les raisons pour lesquelles Bou Saab a suffisamment d’expérience et les relations nécessaires pour être vice-président du Parlement, alors qu’Atallah n’a pas familier au cahier des charges. Atallah, mécontent, tente de quitter la réunion, mais Bassil règle rapidement l’affaire et remet les choses en ordre en annonçant l’adoption de la candidature de Bou Saab et en lui demandant d’effectuer les visites nécessaires pour lui assurer des voix.

De leur côté, les sources de Bou Saab confirment que les votes de victoire sont sécurisés, mais ils craignent une trahison interne, mais malgré cela, ils ont inclus la victoire, et il y a des personnalités indépendantes qui ont soutenu sa candidature et voteront pour lui lors de la session parlementaire prévue pour mardi, ajoutant que Bou Saab après les élections n’est pas le même qu’avant lui.

Bou Saab exercera ses pouvoirs de vice-président de la Chambre des représentants, et il sera à la même distance de tout le monde.