SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 May 2022, Friday |

Vous avez votre Liban… et nous avons le nôtre!

Un État sectaire gouverné par l’entité de la « fausse résistance » patauge dans l’isolement arabe et la colère internationale.

Tels sont les termes qui composent l’État libanais à l’heure actuelle.La mesure de la distance restante sur l’effondrement total est très courte.

C’est une réalité dans laquelle les Libanais pataugent, et il n’est pas possible de cohabiter avec le pays du « Hezbollah » dans la même géographie, donc le défi qui se pose aujourd’hui est une recherche de soi libanais, à la lumière de la situation iranienne. occupation qui n’a pas de frontières.

Le représentant Raad a pleuré lors d’une cérémonie d’hommage organisée par la mobilisation éducative du Hezbollah, oui mon cher, ses larmes étaient pour certains des enfants du Yémen, que les Houthis utilisent comme boucliers humains.

Quant aux enfants du Yémen qui sont tués par les Houthis, ils ne signifient rien pour lui, comme c’est le cas des enfants de Syrie qui ont été tués par le « Hezbollah » dans la guerre terroriste de Bachar al-Assad, et le pire des cas était les enfants du Liban qui ont été tués à cause d’une explosion dont la cause était connue, ils ne méritent pas non plus une larme!

Et nous n’avons pas vu de ses yeux une seule larme pour les enfants du Liban, qui meurent de faim ou de « froid » ou aux portes des hôpitaux.

Il n’y a pas de souveraineté au Liban, sauf pour les terroristes affiliés à l’Iran.

C’est lui qui impose avec force sa position et le pouvoir du sectarisme appuyé par la force des armes importées d’Iran.

Il trafique de la drogue, refuse de se conformer aux résolutions internationales, et c’est lui qui franchit les frontières du Liban pour massacrer des innocents, expulse des jeunes et met en œuvre le plan persan systématique de terrorisme.

Malheureusement, c’est une impolitesse qui n’a pas de limites au milieu d’un silence international et interne complet, et cela est définitivement rejeté en dessinant un peuple libre et authentique.

La participation libano-iranienne, par le biais du « Hezbollah », à la guerre de Syrie, et l’envoi de mercenaires du parti au Yémen pour bombarder le peuple yéménite.

En plus de superviser les opérations de ciblage du Royaume d’Arabie Saoudite d’une manière ratée, tous sont des preuves nouvelles et anciennes du danger de terrorisme représenté par le gang du parti en dehors de l’autorité de l’État libanais, de sa loi et de la volonté originelle de son peuple.

Le pays du Phénix, embourbé dans les catastrophes, du fait de la domination de la milice terroriste « Hezbollah » sur sa décision et sa souveraineté.

Surtout le gouvernement libanais, qui est soumis aux ordres de la milice du Hezbollah. » La charia doit retrouver sa boussole interne et son identité arabe.

Cela a été démontré par la volonté du peuple représentée par son attachement au Document d’accord national et à la Constitution libanaise, dans la lettre, dans l’esprit et dans tous les termes; Quant à la boussole extérieure, elle est représentée dans la correction de nos relations avec notre environnement arabe et la communauté internationale, à travers une élite et un nouvel esprit politique.

En plus de mettre en œuvre les résolutions de la légitimité arabe et internationale, en particulier les résolutions du consensus arabe et les résolutions internationales 1559, 1680 et 1701.

    la source :
  • Sawt Beirut International