SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Y a-t-il un impact de la tension des relations franco-iraniennes sur le dossier libanais ?

Ce qui a attiré les sources diplomatiques occidentales à Beyrouth, c’est l’évolution négative des relations franco-iraniennes au cours des deux dernières semaines, car le comportement iranien a provoqué les Français, qui avaient toujours construit une relation spéciale avec les Iraniens pour aborder les problèmes de la région, y compris les problèmes du dossier libanais, où il y avait un dialogue approfondi entre les deux parties. Et cela a affecté la création d’un dialogue français avec le « Hezbollah » pour adoucir sa position sur les nombreux événements libanais.

Les Français ont également joué un rôle important dans les négociations internationales avec l’Iran pour parvenir à l’accord nucléaire, négociations interrompues depuis août dernier en raison des conditions iraniennes. Cependant, dans tous les cas, le rôle français s’est distingué des autres rôles occidentaux auprès de l’Iran et de ses alliés afin de parvenir à des accords et de ne pas laisser les dossiers en suspens.

Mais ce qui a gêné les Français dans le comportement iranien récent, dont les sources craignent qu’il puisse affecter les discussions de Paris avec le « Hezbollah » sur la question du Liban, ce sont plusieurs faits :

– L’enlèvement ou la détention par l’Iran de cinq citoyens français à Téhéran, qui n’a pas répondu aux appels des autorités françaises pour les libérer.
– Le nouveau soutien iranien à la Russie dans sa guerre contre l’Ukraine, alors que les Français considèrent l’Ukraine comme une ligne rouge, et que l’Iran poursuit sa position déstabilisatrice au Moyen-Orient, et ne se contente pas d’entrer dans la ligne de guerre contre l’Ukraine, tout comme il est entré dans la ligne de guerre en Syrie et a soutenu le régime et y a déployé ses forces et ses armes, avec le Hezbollah.
– La répression brutale des manifestations qui se déroulent en Iran depuis un mois et demi, une position avancée pour les Français, ne se serait pas exprimée depuis un certain temps.

Tous ces facteurs ont conduit à un changement de la position française, selon les sources, de sorte que l’Iran joue un grand rôle en Ukraine. Sans compter ses performances dans les pays de la région, notamment au Liban, qui n’arrive pas à rétablir son équilibre dans les politiques intérieure et extérieure, en raison de l’influence iranienne et de la domination du Hezbollah.

Maintenant, la France a travaillé sur une position européenne unifiée envers l’Iran, et sur une position américano-européenne de soutien pour faire quelque chose contre l’Iran, qui cherchait à séparer les deux positions, notamment sur la violation des lois sur les droits de l’homme.

Des sources françaises ont confirmé à « La Voix de Beyrouth International » que Paris continue à soutenir le Liban, et par tous les moyens, pour organiser les élections présidentielles et achever la formation de son gouvernement. Elle poursuit donc le dialogue avec tous les partis libanais sans exception.

Elles ont souligné que la France poursuit également ses efforts pour organiser en Jordanie la conférence « Bagdad 2 », dont l’idée est de réunir l’Arabie Saoudite et l’Iran aux pays voisins comme l’Irak, la Jordanie, l’Egypte et la Turquie.

Mais aucune date n’a encore été fixée pour cette conférence, qui s’est tenue précédemment en Irak. Les sources croient, que malgré les provocations iraniennes, qu’il n’y a pas de solution sans dialogue avec l’Iran, et que l’Iran doit faire preuve de positivité dans toutes les questions et montrer sa bonne volonté pour entrer dans les solutions.

    la source :
  • Sawt Beirut International