SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Bulletin d’information… Comment les Libanais reçoivent-ils les premiers jours du mois sacré cette année?

Ramadan Kareem. Il est clair que le début du mois de bonté a apporté de bons augures, du moins sur le plan diplomatique. Toutes les informations indiquent qu’un certain nombre de diplomates saoudiens sont arrivés au Liban en vue du retour de l’ambassadeur Walid Al-Boukhari. Et l’information note le retour prochain de l’ambassadeur du Koweït au Liban. Les deux retours attendus auront des répercussions positives sur la réalité libanaise, pas seulement sur le plan politique, mais aussi sur le plan humain. Car les deux retours coïncident avec le lancement d’un projet d’aide humanitaire au mois de Ramadan. C’est un projet dont le Liban a totalement besoin à ce stade de son histoire. Le retour du Golfe s’accompagne d’informations provenant des capitales mondiales selon lesquelles le Liban est toujours au premier plan de l’attention malgré les préoccupations internationales concernant la guerre ukraino-russe. Les pays du monde veulent aider le Liban, mais le problème est que le Liban ne veut pas s’aider. La preuve est ce qui s’est passé et ce qui se passe en ce qui concerne le projet de loi sur le contrôle des capitaux. En conséquence, attendre la réforme de ce système est vain. La transparence ne peut être atteinte sous le régime des corrompus. Un changement réel et profond au Liban ne commencera qu’à partir des urnes. Ô Libanais: Votre pays a besoin de vous, participez massivement aux élections.