SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Bulletin d’information de « Sawt Beirut International » du dimanche 29 août 2021

Dans le bulletin d’informations d’aujourd’hui:

– Mikati est sur le point de s’excuser, et Aoun continue de faire obstruction
-Rabih Hassouna, le principale adjoint de Saad Hariri, entre dans le club du monopole des médicaments contre le cancer
-La crise des déchets s’aggrave à Beyrouth… les consciences des fonctionnaires sont absentes

Treize mois après le vide gouvernemental:Le problème est devenu clair et incontestable.Le président de la République ne veut qu’un gouvernement selon son agenda pour être prêt à deux événements: Les élections législatives et la présidence.Pour les élections législatives, il veut les ministères de l’Intérieur et de la Justice.Et lorsqu’il a découvert la difficulté de conserver les deux portefeuilles ministériels,il a choisi le portefeuille du ministère de la Justice pour le donner à quelqu’un qui lui est totalement fidèle et il est entré comme partenaire spéculatif dans le choix du ministre de l’Intérieur.Avec le dilemme de noms et des listes,le processus de formation d’un gouvernement a été retardé.Cependant,le problème n’est pas là.Il y a un problème plus profond lié à l’élection présidentielle.Aoun se rend compte que les élections présidentielles pourraient ne pas avoir lieu pendant la période constitutionnelle, c’est-à-dire à l’automne 2022.Par conséquent, le gouvernement qui est formé maintenant assumera les tâches
d’un gouvernement par intérim jusqu’à l’élection d’un nouveau président de la république, et ainsi Aoun cherche donc à contrôler la décision par le biais du tiers de blocage.

Par contre, l’autre équipe sait ce que veut Aoun et ne veut pas qu’il atteigne son objectif.Le problème est là.Cette fois au moins,Aoun ne mène pas la bataille pour lui-même et pour ses rêves personnels mais la mène pour Gebran pour lui léguer la république tout comme le mouvement.Par conséquent, ceux qui pensent que le général acquiescera ou acceptera des solutions se trompent.Il veut le tiers de blocage et il veut les ministères de la Justice et de l’Intérieur.

Et pour atteindre ses deux objectifs, il est prêt à paralyser le pays pour une autre année..Même jusqu’à la fin du mandat.Et puis la catastrophe!Et celui qui ne croit pas, qu’il se souvienne de la scène de l’année 1990, quand il n’était pas convaincu et n’a pas quitté le palais de Baabda, jusqu’à ce que les MiG de fabrication soviétique et syrienne ont intervenues,mais qui dirigera le MiG en 2022?