SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Bulletin d’information de « Sawt Beirut International » du Dimanche 5 Septembre 2021

Dans le bulletin d’informations d’aujourd’hui:

– Le gouvernement est bloqué par plus du tier de blocage, alors quelle est la solution?
-Où est le drapeau du Liban? Le régime syrien est revenu à ses habitudes
-Les enfants atteints de cancer luttent sans médicaments

Syrie avec Al-Assad ne change pas!Une guerre a éclaté sur ses terres et a duré dix ans, pendant laquelle presque tout a changé, mais une chose n’a pas changé dans son régime: la haine contre le Liban.D’où la famille d’Al-Assad, le parti Baas au pouvoir et les services de renseignement syriens ont-ils la capacité de haïr le pays du cèdre à un tel degré?Hier, une délégation ministérielle libanaise s’est rendue en Syrie pour discuter de la question de l’importation de gaz et d’énergie d’Egypte et de Jordanie via la Syrie.Ce sont les États-Unis d’Amérique qui ont planifié, programmé et coordonné la question, et ont demandé au Liban de communiquer avec la Syrie, tout en ordonnant à cette dernière de se conformer à la volonté libanaise.Sur ce, une date a été fixée pour la délégation libanaise à Damas.Alors, qu’est-ce-qu’il s’est passé?Comme d’habitude, la Syrie n’a pas pu et n’a pas osé dire non à l’Amérique, elle a donc compensé cela par ce qu’elle a fait avec la délégation libanaise.

Bien que la visite soit officielle et suppose la présence de deux drapeaux, les autorités syriennes ont pas levé le drapeau libanais.Quelle insolence diplomatique!Nous savons que la Syrie d’Assad, comme d’habitude, n’est pas disposée à aider le Liban et qu’elle a fait ce qu’elle a fait contre sa volonté et en application d’instructions américaines claires.Tant que c’est le cas, n’aurait-il pas mieux valu qu’elle ne montre pas sa profonde désapprobation de ce qu’elle fait?Quant aux ministres et responsables libanais, leur responsabilité est plus grande.Où était leur sens du patriotisme quand ils n’ont pas vu le drapeau de leur pays?La question s’adresse d’abord à la vice-première ministre, ministre de la Défense et ministre des Affaires étrangères par intérim, Zeina Akar.

La ministre, qui détient deux portefeuilles souverains principaux, n’a-t-elle pas estimé que la Syrie violait la souveraineté nationale et toutes les normes diplomatiques dans ce qu’elle a fait?Pourquoi êtes-vous resté silencieux et vous n’avez pas pris aucune position? En tout cas, et indépendamment de la « question des drapeaux »,la Syrie est obligée de se soumettre au désir américain,le monde n’oubliera pas l’image de l’armée syrienne quittant le Liban humiliée et les drapeaux syriens en berne en 2005.O Syrie, Assad, souviens-toi: le règne des oppresseurs est court…